Les laisser s’ennuyer …

boy-477013_1280

Vous souvenez-vous vous être ennuyé parfois lorsque vous étiez enfant ? Moi oui ça m’arrivait quand mon frère ne voulait pas jouer avec moi ou que mes parents étaient occupés.

Je me souviens bien que j’allais voir ma mère :

Maman, je m’ennuiiiiiiiie !

Je finissais par fouiller dans mes bacs de jouets pour trouver un petit quelque chose qui allait me donner une idée de jeu.

Ma puce, du haut de ses 2ans, a pas mal de jeux à la maison et chez la nourrice. Mais parfois elle s’ennuie. Et me demande « qué qu’on fait maintenant? ». Parfois je prends le temps de venir faire des jeux, des dessins avec elle mais je n’ai pas toujours le temps et je lui demande alors de s’occuper toute seule. La réaction est immédiate, elle part en crise de larmes, comme si je l’avais abandonnée.

Je lui explique alors que je ne peux pas toujours jouer avec elle, qu’il faut aussi qu’elle apprenne à s’occuper seule, trouver des idées à elle. Je ne veux pas en faire une petite fille boulimique d’activités. La vie fait que moi et son père avons tendance à faire beaucoup (trop) de choses et étant très perfectionnistes, nous sommes rarement satisfaits de nous et en faisons toujours plus. On remplit tous les vides, on ne s’ennuie plus jamais. Au final, c’est un cercle vicieux qui nous apporte de la fatigue, du stress et le sentiment de ne jamais en finir (on essaie de changer mais ce n’est pas évident). Je ne souhaite pas ça pour ma puce. J’aimerais qu’elle prenne le temps de faire les choses, de décider elle-même de ce qu’elle veut faire. Je veux aussi qu’elle s’autorise à ne rien faire, buller, rêver…

On occupe beaucoup nos enfants de peur qu’ils s’ennuient, mais aussi pour leur faire plaisir et répondre à leurs demandes. Mais finalement l’ennui a du bon. Parce que c’est en s’ennuyant qu’on se pose, qu’on réfléchit à ce qui nous ferait plaisir. On développe son imagination, sa créativité. Alors oui, ce n’est pas toujours drôle mais c’est essentiel selon moi dans la construction personnelle. Se retrouver face à soi-même permet également de mieux se connaître.  

Si nous, parents, occupons systématiquement notre enfant, on l’empêche de prendre des initiatives et il peut finir par se lasser ou être « blasé ». 

Tout est question d’équilibre.

Alors laissons-les un peu s’ennuyer de temps en temps et sans culpabilité, ils n’auront malheureusement plus cette chance une fois qu’ils seront adultes … 🙂

Publicités