Une journée à la maison seule avec eux

maman-maison

Photo extraite du blog « Nous les femmes »

 

C’est la nuit, tout le monde dort, silence absolu dans la maison… 

6h45 : OUIIIIIINNNNNN ! Coup de coude à l’homme … Je crois qu’il est réveillé ! Ah non hier c’était moi, aujourd’hui c’est ton tour! Ok ok … (Ca coûte rien de tenter..) Je me lève et tâtonne jusqu’à la chambre de mon bébé dans le noir (bah oui, faut pas réveiller la grande). Biberon, câlin, rototo, couche, et c’est parti pour les pouet pouet dans le parc !

7h : Mamannnn ze peux me lever ?  Oui oui chérie. Lait chocolat. Un petit dessin animé (ouuuuuuh c’est mal ! Bon à la fois c’est les vacances on fait bien ce qu’on veut, nan mais oh ! ). Elle s’habille pendant que j’habille son frère. Je m’habille vite tant que l’homme n’est pas au boulot (eh oui sinon jsuis bonne pour passer la journée en pyj!)

8h30: La puce joue, je range, elle dérange, je lui demande de ranger, elle ne range pas…Hum… Je laisse tomber, on rangera ce soir. Quelques lessives avec mon ptit bonhomme dans les bras (allier le sport aux tâches quotidiennes : OP-TI-MI-SA-TION).

9h: Ptit chat au dodo pour sa sieste du matin. Tiens, je prendrais bien un ptit déj !  Direction la cuisine … Maman ! On peut faire de la « patate modeler » ? Hum… Bon ok c’est parti. 

9h30 : En une demi-heure elle a réussi à en coller par terre, sur la table, sur ses chaussettes, ses cheveux … On range (enfin on commence à deux et je finis… seule). Tu vas jouer un peu dans ta chambre ma chérie? Et c’est parti pour le diadème, la baguette magique et la robe pailletée LIBEREEEEE DELIVREEEE, ze ne mentirai plus ZAMAIS !

10h30 : Ptit chat a faim ! Moi aussi d’ailleurs … Bib et thé sur le canapé pendant que la puce saupoudre le salon avec les paillettes de sa robe.

11h : Allez on va se faire une ptite balade ! Pharmacie ? Auchan ? Parc? Kiabi ? (perso je pencherais plus pour un salon de thé ou un institut de massage…)

12h : Z’ai faim MAMAN!.On va manger des lentilles, tu te souviens comme à la cantine, tu adores ça la bas ! Oui mais j’aime que à la cantine, PAS à la maison… Et pendant ce temps petit Chat sur le ventre fait du sur-place en étant persuadé qu’il avance Maman, t’as vu? Gaspard il arrive pas à bouger! Chutt… Ne lui dis pas surtout !

12h30 : Ptit chat à la sieste. On lit l’histoire avec ma grande (« Martine a un accident » : sa préférée. Véridique.)

13h: Sieste pour ma grande. Après 15 minutes de tentatives de négociations, elle se décide à dormir. JE PEUX ENFIN ME POSER ! Que faire de mes deux heures de tranquillité ? Plier le linge, préparer mes cours, trier les placards… Panique à bord, ça va passer tellement vite ! Bon faut pas que j’oublie le p’tit coup de fil à ma mère, et les textos à ma sœur (ça me rebooste 🙂 ). 

15h : Tout le monde se réveille ! L’heure du goûter : Compote, pitch (qu’on éclate bien sûr) et biberon pour ptit chat…

16h : J’aime bien ressortir avec eux quand il fait beau. Sinon on fait des puzzles, des jeux de société… (Toujours les mêmes alors qu’il y en a 800 dans le placard). Je baille.

18h : Tenter de préparer le dîner en finissant un puzzle d’une main, avec bébé dans les bras… Mais quand est-ce qu’il rentre papa …?

18h30 : J’entends la voiture ! Mon fidèle co-équipier rentre du boulot : Alléluiah !

Lui : Ca a été la journée ? Vous avez fait quoi ? 
Moi : Oh tu sais… Pas grand chose … 

Bref, un grand bravo à toutes les mamans au foyer, je vous admire ! ❤

Je peux le prendre dans mes bras ?

6tag_161216-173857

Cette question, toute maman l’entend lorsqu’elle vient d’avoir un bébé. 

Moi-même (qui adore les bébés) il m’est arrivé de demander aux mamans que je connaissais si je pouvais tenir leur bébé dans les bras. C’est tout petit, mignon, difficile de résister. Et je me souviens avoir essuyé une fois un refus et en être presque vexée. 

Quand ma fille est née, je me suis dit que je ne voulais pas en faire une petite fille collée à sa maman. Je voulais qu’elle devienne indépendante et ne pas lui donner de « mauvaises habitudes ». C’était de toute façon un bébé qu’on pouvait poser partout sans qu’elle pleure et qui s’endormait facilement un peu n’importe où. 

Elle en a passé du temps dans les bras de mes amis, de ma famille … Elle ne s’en plaignait pas et ça ma faisait plaisir de pouvoir laisser les gens la porter. Je suis une maman aimante ça c’est certain mais pas une maman louve qui garde son petit juste pour elle ^^

Et puis mon petit garçon est né. Et là, il a quasiment 2 mois et je me rends compte qu’il ne connait pas beaucoup de bras hormis les miens et ceux de son papa. Mon petit bébé, contrairement à sa sœur, ne supporte pas bien les changements de personnes, de lieu. Il aime être au calme, il a besoin de rituels. D’ailleurs il fait déjà ses siestes et ses nuits dans sa chambre (sinon il n’arrive pas à dormir). 

Mon bébé très dur à endormir, que j’ai allaité pendant un mois et qui pleurait beaucoup les premières semaines (et encore maintenant)… Alors évidemment, une fois endormi, hors de question de le réveiller pour le mettre dans les bras d’inconnus. Et quand il pleurait, n’en parlons pas…

Tout ça pour dire que non, parfois c’est impossible de le porter. J’essaie de respecter son rythme au maximum, et je sais que ça peut vexer les gens mais c’est comme ça (bon hormis ma famille qui a le droit 😉 ) 

Je comprends cette maman qui avait refusé que je porte son bébé il y a quelques années. Peut-être qu’elle venait de l’endormir péniblement et qu’elle ne voulait pas le réveiller. Je ne comprends que maintenant et après deux enfants. 

J’ai compris aussi que qu’un bébé, les premiers mois, a besoin essentiellement de ses parents. C’est après que vient la phase de socialisation. C’est pourquoi, cette fois, je me contente de profiter de lui avec son papa et sa sœur sans chercher plus loin. Viendra le temps de le confier à la nourrice (dans moins d’un mois déjà) où de toute façon il apprendra à faire confiance à d’autres personnes qu’à ses parents.  

Et vous ? Les premiers mois, avez-vous laissé les gens porter votre bébé ? 

PS: sur la photo, je porte ptit loup en écharpe. Une vraie révélation pour moi ! Ca a sauvé quelques-unes de mes journées, quand je ne savais plus comment gérer les pleurs  🙂
(je vous en reparlerai dans un prochain article si ça vous tente) 

 

S’habiller le matin…ou comment rendre folle sa mère

 

WP_20160914_08_18_21_Pro.jpg

3 ans, l’âge où l’on devient plus autonome, l’âge où on va à l’école, et l’âge où on s’affirme aussi… 

Ma fille n’a jamais été vraiment passionnée par les vêtements. Je l’ai toujours habillée comme je le voulais sans lui demander son avis. Mais ça c’était avant…

Depuis qu’elle a 3 ans, elle s’intéresse de plus près à sa tenue. Dans les magasins, elle donne son avis (en général elle n’aime pas grand-chose ^^) mais au final c’est toujours moi qui ai le dernier mot (pas trop de rose, ni de motifs trop marqués ou de couleurs agressives, et interdiction formelle aux trucs « Disney » même les culottes … Oui oui je sais je suis dure 🙂 ).

Et le matin, quand il faut l’habiller pour l’école… c’est la fête ! 

– Non, je veux pas ce pantalon, il me serre ! 
– Non pas ce gilet, il gratte ! 
– Pas de pince dans les cheveux ça me fait mal!
– Ze veux mes sandales! (température extérieure 5°C)
– Ze veux ma culotte rose (la seule qui est dans le bac à linge sale)
– Z’aime pas ce pull ! (alors que la veille c’était son préféré)

Bref… Un bon moment … 

Du coup, j’ai testé quelques techniques:

  • préparer sa tenue la veille en lui montrant pour éviter les surprises le matin
  • la laisser choisir quelques accessoires (pince, culotte, chaussettes)
  • préparer deux tenues et lui demander de choisir sa préférée (j’ai vite arrêté cette technique, ça me demandait deux fois plus de boulot)
  • l’habiller moi-même entièrement pour gagner du temps (ça ne marche pas)

Et au final, la technique qui fonctionne le mieux, c’est de préparer la veille. Et le matin, je lui demande de s’habiller seule comme une grande et de m’appeler si elle n’y arrive pas. Elle s’en sort pas mal, il faut juste l’aider à enfiler la tête pour le tee-shirt et le pull mais pour le reste elle fait seule. 

En revanche, pour la vitesse, il y a encore du boulot… Il lui faut 20 bonnes minutes (elle fait de grannnnndes pauses, va chercher ses doudous, fait un puzzle, traîne à poil … ).
Et les « dépêche-toi! » sont assez inefficaces. Pour le moment, ce n’est pas vraiment un problème vu que je ne travaille pas mais quand je vais reprendre il va falloir qu’elle aille plus vite, c’est certain. 

Bref, moi qui me disais qu’avec une fille ce serait un vrai plaisir de l’habiller… Bah à partir de 3 ans on s’amuse nettement moins quand elle a décidé de dépareiller de belles tenues que j’ai pris plaisir à lui acheter… Du coup j’opte souvent pour des basiques qu’on peut associer facilement. 

Aux mamans de petites filles encore bébés, profitez tant qu’elles sont petites 🙂

Connaissez-vous cela avec vos filles ? Ou vos garçons d’ailleurs ? 

Gérer son enfant quand on est enceinte

femme01.jpg

Ma fille a 3 ans, je suis enceinte de 7 mois … Et je n’avais pas du tout pensé aux problèmes que ça pourrait engendrer, mais alors PAS DU TOUT

Ce sont les vacances d’été, le chéri a eu ses 2 semaines de congé réglementaires, moi je suis en vacances scolaires pour les 2 mois (ah ces profs, c’est tout le temps en vacances… oui oui j’ai deviné ce que vous pensiez, on me le dit tellement souvent…!)

J’ai donc passé presque 1 mois et demi en tête à tête avec ma fille.

Au début, tout s’est bien passé. Puis, quelques soucis de santé liés à la grossesse m’ont obligée à ralentir le rythme … Je dois me ménager, sinon j’ai des douleurs ligamentaires insupportables qui me bloquent le bassin et m’empêchent de bouger. 

Me ménager … Hum … Comment je fais avec une petite puce bondissante de 3 ans qui saute partout et parle tout le temps ? 

La chaleur s’ajoutant (faut savoir qu’à partir de 25°C degrés je meurs… Alors là avec les 36°C à l’ombre, je ne vous raconte pas…!), j’évite de faire de grosses sorties et de prendre la voiture trop souvent (trop peur d’avoir un malaise en conduisant). 

Je dois donc l’occuper à la maison et me reposer.
Equation im-po-ssible.

Je vis donc de grands moments de solitude :

  • Lorsqu’elle explose son coffret de perles par terre et que je dois les ramasser (oui je lui demande de m’aider, oui elle le fait, oui elle en range 4 et me laisse ramasser les 50 autres…)
  • Lorsque je viens de me poser sur le canapé et que j’entends « maaaaaman z’ai fait caca ! Tu viens m’essuyer? »
  • Lorsque je m’apprête à faire une micro-sieste et qu’elle a décidé de ne pas faire la sienne
  • Lorsque je dois lui attacher ses chaussures et que je n’arrive pas à me relever
  • Lorsque je dois récupérer son doudou qui est tombé sous le canapé
  • Lorsqu’elle parle, parle, parle (tout le temps) alors que j’ai besoin de silence et de calme
  • Lorsqu’elle veut être portée car « ze suis encore un peu un bébé maman »
  • Et lorsque le chéri arrive à 19h, je sens que le calvaire va enfin s’arrêter … Mais non ! Car il est également « épuisé » de sa journée et n’a plus d’énergie pour s’en occuper (je vous rassure, je lui souffle un peu dans les bronches et il finit en soupirant par lui donner son bain… Faut pas déconner non plus!^^)

Bref, j’en parle ici avec le sourire, mais je vous avoue avoir craqué plus d’une fois. Dans ces moments, je me sens la plus mauvaise mère du monde (et je me dis « et en plus tu recommences! »). Je me sens handicapée, lourde, douloureuse, fatiguée, je râle, je perds patience et le moral chute. Et puis dès que je me sens mieux, je me remets en action, je relance mes projets … Jusqu’au prochain coup de mou.

Qui a dit que la grossesse était un moment épanouissant ? Le prochain que j’entends me dire ça … Je lui fais bouffer mes bas de contention ^^ (oui j’en ai, non je ne les mets jamais)

Cet article ne donne aucun conseil, aucune astuce (désolée…). Par contre, je suis preneuse si vous avez des idées pour améliorer ma situation (j’ai encore 2 mois à tenir…).

sélection Hellocoton

Mes lectures préférées de maman

Avant de commencer cet article, je tenais à m’excuser de mon absence sur le blog.
J’ai eu quelques soucis de santé qui m’ont amenée à être hospitalisée. Je vais mieux depuis. Plus de peur que de mal … 

Je vous livre aujourd’hui les différentes lectures qui m’ont été utiles (et qui le sont encore) depuis que je suis maman. 

lectures de maman.jpg

Durant la grossesse

C’est un bouquin ENORME de 500 pages. Il est très complet et détaille mois par mois l’évolution de la grossesse. Je n’ai pas tout lu mais j’aime bien savoir où en est mon bébé, son poids, ses nouvelles capacités, son développement. Il nous aiguille aussi sur les différentes étapes du suivi de grossesse en fonction de son avancée. Il m’est un peu moins utile que pour ma fille (car je me souviens quand même de plein de choses) mais c’est un peu la bible de la grossesse. De plus il y a un petit disque de grossesse qui permet de savoir à quelle semaine on en est (semaine de grossesse/ d’aménorrhée… Le truc qu’on ne comprend jamais), quand on doit passer les échos… 

Mon frère me l’a offert quand j’attendais ma fille et je suis fan ! C’est une bande dessinée écrite par Mademoiselle Caroline, qui raconte la vie d’une future maman du jour où elle apprend sa grossesse jusqu’à son accouchement. C’est à mourir de rire ! Je pense que j’aurais pu l’écrire (si je savais mieux dessiner…) tellement le personnage me ressemble. Bref, une bande dessinée qui permet de dédramatiser la grossesse et d’en rire. A offrir aux futures mamans angoissées ! 

Quand bébé est là

Là encore, un livre que mon frère m’a offert avant d’avoir ma fille. C’est un livre plein de conseils pour les jeunes mamans. Les chapitres sont organisés par thématique, et franchement il m’a beaucoup aidé pour la première année de ma fille. On se pose beaucoup de questions à la naissance d’un enfant (surtout le premier) et il reprend vraiment tous les thèmes de la prime enfance. En plus de ça, il est illustré de façon humoristique et se montre très rassurant. Il y a plein de petites parties à remplir soi-même (par exemple un tableau de diversification alimentaire à cocher). C’est vraiment un guide pratique et sympa à utiliser. 

Je ne sais plus comment j’ai trouvé ce livre, je crois qu’on me l’avait conseillé. Il est absolument génial car il aide à comprendre le rythme de sommeil de l’enfant de sa naissance à son adolescence. Il rentre vraiment en profondeur dans le sujet et donne des conseils très précis et intelligents pour améliorer des situations compliquées. Je crois que c’est vraiment mon livre préféré et celui que je conseillerais à toute maman (ou papa) fatigué(e). Une mine d’or, vraiment. 

Un livre qu’on m’a offert récemment. Je m’intéresse au courant Montessori pour ma classe mais aussi pour ma fille. Ce livre retrace les grandes orientations de l’éducatrice italienne. Il ne propose pas de trucs et astuces ou de conseils pratiques mais explique son approche personnelle et sa vision du développement de l’enfant. Je pense que c’est un essentiel à avoir (si on est intéressé par Montessori bien sûr). Il est bien sûr à replacer dans le contexte de l’époque.

Voilà pour mes essentiels ! J’en cherche aussi concernant la diversification alimentaire (car je n’ai pas super bien géré avec ma puce) alors si vous avez des choses à me conseiller, n’hésitez pas !