Et maintenant …

IL Y A ENCORE UN AN

Je râlais, car ils avaient tout le temps besoin de nous.
Je m’inquiétais d’une petite montée de fièvre, d’un bleu, d’une bosse…
Je courais partout, tout le temps, pour être avec chacun d’eux et répondre à leurs besoins.
Je mangeais tout le temps froid ^^
Je m’oubliais, je manquais de temps, d’énergie, d’envie.
J’étais maman, qui a toujours travaillé mais quand même très maman malgré cela.
Ma vie tournait autour des enfants. Beaucoup. Énormément.

J’en étais consciente mais je ne faisais rien pour changer tout ça car finalement j’avoue,  j’aimais bien vivre dans cette bulle. Loin des préoccupations du monde « des adultes ». Des souvenirs que je garderai toujours.

Et puis…
Ils sont devenus de plus en plus autonomes, de moins en moins accaparants.
Je suis devenue plus zen, moins fatiguée. Un peu plus confiante.
Et surtout,  j’ai quitté cette bulle. Ce n’est pas toujours facile de tourner la page « bébé ».
Mais je sens que c’est le moment de le faire.
J’ai besoin de retrouver ma place en dehors de la parentalité.
Angoissée pour mes amies quand elles sont enceintes, plus vraiment intéressée par la diversification, l’allaitement, le portage… Tout cela me parait loin (mon petit dernier a 2ans maintenant). 

Evidemment, ils auront encore longtemps besoin de moi. Et c’est mon rôle d’être toujours là pour eux. 

Mais j’ai envie de réaliser d’autres choses aussi. Continuer des projets entamés avant leur arrivée.  Tester, essayer, découvrir des activités nouvelles (par exemple jouer d’un instrument, refaire du théâtre, du yoga, cuisiner, voyager, bouquiner, écrire…). 

Pour moi en premier lieu bien sûr.
Mais pour eux aussi.
Qu’ils aient une maman ouverte au monde, cultivée.
Une maman qui n’est pas restée dans sa zone de confort.
Une maman qui a osé se lancer des défis, prendre des risques, vivre sa vie.
Une maman qui n’est pas qu’une maman.  

(Oui je sais ça ressemble fort à une crise de la quarantaine !un peu en avance…).

Quand on entre dans le monde de la parentalité, on se retrouve avec plein de questions mais aussi  beaucoup beaucoup BEAUCOUP d’informations (relayées partout grâce aux professionnels, au personnel médical, aux divers bouquins spécialisés, à la télé, aux blogs, aux forums sur internet, aux réseaux sociaux…). 

Par contre, la période  « les enfants grandissent, ils passent de bébé à enfant » n’est pas beaucoup abordée je trouve. Et elle n’est pas facile à gérer. Enfin pour moi. Beaucoup de questions, beaucoup de possibilités et finalement la trouille car on repart de zéro. Enfin c’est ce qu’on croit, car on a oublié qu’on avait une vie avant eux. Et pourtant on a passé beaucoup plus d’années sans enfant qu’avec. 

Des réflexions que je vous livre en vrac, de façon très brouillonne mais qui reflètent bien ma réalité du moment et dans lesquelles peut-être vous vous reconnaîtrez.
Je ne sais pas où vous en êtes dans votre parcours de parents, mais je serais heureuse d’en savoir plus sur vous dans les commentaires 🙂 

gratisography-132H.jpg

Publicités

6 commentaires sur « Et maintenant … »

  1. Effectivement c’est une période dont on ne parle pas beaucoup… La perspective de nouvelles découvertes, de plus de temps pour soi, je comprends que cela peut-être aussi excitant « qu’inquiétant » ! Cependant, je pense que l’on doit retrouver assez facilement les habitudes de notre période « avant-enfants » ! Tu nous diras 🙂 De mon côté je suis encore dans les couches alors ce n’est pas pour tout de suite !!

    J'aime

  2. Je trouve tes réflexions très intéressantes… Pour moi qui suis encore la tête dans le guidon (ma deuxième a 15 mois), c’est un vrai message d’espoir ! Je m’accroche souvent à l’idée que toute cette période où tu mets entre parenthèses des projets persos est temporaire, et ça me rassure de voir que c’est le cas. Par contre j’imagine bien que ce n’est pas une évolution évidente, et je comprends tes questions…

    J'aime

  3. Hello,
    Super article, comme d’habitude, tu as complétement raison quand tu dis que l’on ne se rappelle pas de notre vie avant enfants, on est des parents avant tout.
    Mes enfants ne sont pas très éloignés des tiens mais contrairement à toi je suis H24 chez moi donc mon dernier n’est pas très autonome malgré mes sollicitations. Là en ce moment c’est l’inquiétude de reprendre une activité professionnelle, de laisser mon fils en crèche et ne pas être qu’une maman. Ça fait peur et comme pour toi c’est un moment de réflexion, de questionnement, de changement et de challenge.

    J'aime

    1. Merci pour ton message ☺️. Je me souviens après les congés mater que j’étais super anxieuse à l’idée de reprendre alors je peux comprendre qu’après une période d’inactivité professionnelle ça ne soit pas simple. Je suis sure que tu vas trouver le chemin qui te convient. Il faut se faire confiance et c’est ça qui n’est pas évident. On va y arriver 💪😘

      Aimé par 1 personne

Répondre à Veux pas ! Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s