Pourquoi je déteste les parcs de jeux couverts…

Dimanche dernier, nous étions tous les trois à la maison.
Après la sieste de notre puce, nous avons eu envie de nous balader. Sauf qu’il s’est mis à pleuvoir très fort, et à 17h il commençait à faire nuit.

Nous avons donc décidé d’aller dans un parc de jeux couvert pour faire plaisir à Poupette. 

Vous savez, ce sont souvent des hangars très moches et immenses à l’intérieur desquels on trouve plein de jeux pour les enfants de 0 à 12ans  (trampoline, piste de danse, parcours avec voiture, structures en hauteur, piscines à balles, toboggans géants et j’en passe…). 

On arrive, on paie 8€ pour la puce, rien pour nous. On enlève les chaussettes et c’est parti.
Vu qu’elle n’a que 2 ans et demi, beaucoup de jeux ne sont pas adaptés à son âge car la majorité commence à 4 ans. Mais un coin de la pièce était réservé aux petits (0-4ans) avec des petits jeux sympas.

Bon pour l’hygiène c’est pas top, on voit de gros moutons de poussière se promener sous les jeux, et certains mômes jouent avec une gaufre au Nutella dans la main (véridique!) donc c’est bien dégoûtant…

Bref, ma puce commence timidement à s’avancer, elle est super heureuse ! Nous nous mettons pas trop loin d’elle pour l’observer mais sans être trop présents non plus pour ne pas la gêner dans ses jeux et ses expérimentations. 

J’aime bien l’observer avec les autres enfants. Elle est plutôt réservée  et se laisse facilement piquer sa place (j’en avais parlé dans cet article). Mais au bout d’un petit moment, elle est plus à l’aise et se lance

Elle a voulu jouer dans la piscine à balles avec un petit garçon, ils rigolaient bien et là ….

Deux garçons de 10-12ans sont arrivés. C’était bien écrit « 0-4ans, interdit aux plus grands »…
Ils ont commencé à faire « des bombes » dans la piscine, une fois, deux fois, trois fois … La moutarde m’est montée au nez quand ils ont fait mal au petit garçon qui s’est mis à pleurer très fort.

Je suis allée les voir :
– Vous êtes trop grands pour aller dans la piscine !
– Oh c’est bon, on a payé notre place ! 
– Nous aussi … Et vos parents ? 
– Ils sont là à côté !

Et en effet, à 3 mètres de moi, deux couples assis avec leur café qui regardaient sans réagir. Puis qui se sont remis à discuter et à se marrer comme si de rien n’était … 

Les gamins ont fini par partir. Le petit avait une belle bosse qui virait au bleu, je lui demande où est sa mère, haussement d’épaules. Il devait avoir 3ans et en effet, personne autour. Les deux petits se sont remis à jouer et environ 20min plus tard une femme est arrivée et a parlé au petit garçon: 
– Allez magne-toi, on y va ! 
Je me permets d’aller la voir pour lui expliquer la bosse de son fils. Ce à quoi elle répond en éclatant de rire : 
– Ah bah il en verra d’autres ! C’est pas une fiotte mon fils ! (en lui tapant dans le dos). 

Je ne suis restée qu’une heure dans le parc. Je sais bien qu’heureusement ce que j’ai vu ne concerne qu’une minorité de parents. Mais ça m’a dégoutée et mise en colère. 

Ma puce était contente d’avoir pu jouer, elle a remis ses chaussures en chouinant car elle ne voulait pas partir. Mais il était tard. On a quitté cette grande salle saturée par les décibels, les boules à facette et les odeurs de chichis et de bonbons. On est sorti, on a pris une grande respiration, le chéri et moi. 

Et on s’est dit « vivement les beaux jours pour qu’on puisse faire des balades dehors ! » 🙂

WP_20151220_17_39_48_Pro