Ce corps détesté qui m’a donné le plus beau trésor …

WP_000782

Comme je vous en avais parlé , j’ai beaucoup de mal à vivre en paix avec mon corps depuis toujours. Je suis en surpoids depuis bien longtemps et je me suis toujours trouvée moche car grosse. J’ai fait des régimes, je suis suivie par une très bonne diététicienne avec qui j’avance doucement. Mais au quotidien, c’est difficile de vivre sereinement quand on est complexée comme moi. 

Beaucoup de choses relèvent du défi. J’ai quelques exemples que seules les femmes complexées vont comprendre : 

  • se regarder dans la glace avec une espèce de boule au cœur, de nausées, tellement on se trouve laide
  • se demander pourquoi mon ami m’a choisie, et pourquoi il reste avec moi
  • être en réunion avec plein de personnes inconnues et attendre que les autres se lèvent pour partir (ne surtout pas se lever en premier, au risque d’être vue par tout le monde)
  • ne jamais sortir de la cabine d’essayage d’un magasin même pour montrer à la vendeuse ou aux amies
  • à la piscine, porter ma fille dans les bras pour qu’elle « me cache » un peu
  • détester me voir en photo, détester qu’on me prenne en photo
  • avoir envie de pleurer dans les cabines d’essayage des magasins
  • avoir honte de manger des choses grasses ou sucrées devant les gens (peur de ce qu’ils peuvent penser)

J’en ai des milliers d’exemples de ce type. Donc forcément, avec tous ces blocages, ma vie est loin d’être simple ! 

Malgré tout, depuis quelques années, j’ai appris à relativiser (un peu).

Ce corps que je déteste a quand même réussi à porter la vie. Je suis tombée enceinte rapidement, à ma grande surprise. Ma fille s’est développée parfaitement, est née en bonne santé quasiment à terme. Mon corps a bien tenu le choc de la grossesse. J’ai accouché rapidement, je n’ai pas beaucoup souffert. Mon corps a été efficace, opérationnel, utile. Moi qui pensais que ce serait compliqué, vu que je ne suis pas DU TOUT sportive, j’imaginais un accouchement long, des poussées inefficaces. Et bien non, il a été parfait pour une fois mon corps !

« Vous êtes faite pour accoucher » m’a dit la sage-femme après la naissance. 

Depuis, quand je ne peux plus me voir en peinture, je regarde mon ventre, je regarde ma fille. Je me dis que je n’ai (et n’aurai sûrement jamais) un corps parfait, mais qu’il m’a permis d’être maman.
De vivre ces moments magiques.

Et je suis fière de lui… 

Publicités

17 commentaires sur « Ce corps détesté qui m’a donné le plus beau trésor … »

  1. Je me retrouve un peu dans ce que tu décris et il est vrai que depuis ma grossesse, finalement j’assume de plus en plus mon corps et sa morphologie! Ainsi va la vie et il y a au moins un homme à qui ça plait et c’est bien la l’essentiel!!

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne connais pas ton surpoids (ni ta souffrance, puisque j’ai la chance d’avoir une morphologie relativement standard) … Mais ce n’est pas un hasard si autrefois, c’était les « grosses » le canon de beauté 😉
    Il faut avoir de bonnes hanches pour accoucher facilement ^^. Tant mieux si ton accouchement t’a permis de te réconcilier avec lui.

    Aimé par 1 personne

  3. Merci pour ce magnifique article
    je n’ai jamais eu un mauvais rapport avec mon corps sauf depuis ma grossesse mais je me dit tjrs que c’est un mal pour un bien
    EN tout cas tu es une maman et c’est ce qui compte

    J'aime

  4. Je suis peinée de lire tous les « blocages » que tu t’imposes, je me permets de te dire ça car je suis moi même en surpoids (important selon mon IMC) je n’ai pas ou peu de complexes, même si je me préférerais avec 20 kg de moins, j’évite certes un peu les miroirs quand je suis nue car il faut bien l’avouer, les bourrelets c’est pas ce qu’il y a de plus jolie mais en dehors de ça je fais tout comme si je n’avais pas ce surpoids, je prends plaisir à faire les boutiques et peste car il n’y a pas toujours ma taille (44!) Sors à la piscine, plage… mais je pense que ça vient avec le temps, je n’ai rien à prouver à personne et mes 3 enfants ne sont pas étrangers à ce sentiment, mon corps à fait son boulot et pour cela je lui en suis très reconnaissante, j’aime manger, cuisiner et je ne me vois pas m’en passer. Mes kilos me pèsent pour une seule chose, les douleurs qu’ils entrainent, car forcement les articulations, le dos… souffrent beaucoup plus et je pense que ce serait ma seule motivation pour attaquer un régime. J’espère que tu pourras faire le même chemin que moi vers une totale acceptation 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci d’avoir pris le temps de me lire et de me répondre. Tu fais un 44 et tu as 3 enfants, moi je dis chapeau ! Mon parcours est loin d’être terminé mais j’en ai assez de faire la guerre à mon corps, alors j’essaie d’être plus gentille avec lui… merci encore

      J'aime

  5. Il est très beau ton article ! Je suis complexée par mon corps depuis toujours aussi et je me reconnais dans plusieurs des blocages et pensées que tu évoques… Mais je suis enceinte en ce moment et j’aborde mon 8e mois avec une grossesse toujours aussi belle et un corps qui a l’air de supporter ça toujours aussi bien ! Donc j’espère que comme toi mon accouchement se passera bien et que je pourrai me dire que ce corps a de très bons côtés 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je te souhaite un aussi bel accouchement que le mien. Il faut lui faire confiance, je suis sûre qu’il fera super bien son job. Et que tu l’aimeras un peu plus après… Bonne fin de grossesse et plein de bonheur à venir 🙂

      J'aime

Un petit commentaire à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s