Cette fois où je n’ai pas su gérer sa colère …

Comme toutes les petites vacances, je passe mes journées avec ma fille. Ce matin-là, il ne fait pas beau, tant pis, nous n’irons pas nous promener. 

Ma puce est ronchon depuis son réveil, malgré une très bonne nuit. Elle n’est pas malade, juste grincheuse, ça arrive et en général ça passe au bout d’un moment. 

8 h, après avoir déjeuné toutes les deux, regardé un épisode de T’Choupi pour elle (pendant que je me préparais), je lui propose de faire une activité avec moi. Elle veut qu’on fasse des puzzles, très bien. A peine commencé, elle le détruit et veut autre chose. Bien sûr, elle ne veut pas ranger, donc je range son puzzle et on démarre sur un petit jeu de tri qu’elle avait choisi. Rebelote, elle ne veut plus, s’énerve. Je lui explique gentiment qu’il ne faut pas s’énerver puis je tente de passer à autre chose. 

Je lui propose de dessiner : NON! Je lui propose de lui lire une histoire : NON! Elle ne sait pas ce qu’elle veut. Je sors la peinture car je sais que c’est une activité qui la pose, qui la calme et qu’elle apprécie beaucoup. Elle est contente et met sa blouse. Je lui prépare la feuille de papier, scotchée à la fenêtre. Puis les  couleurs de peinture choisies par ses soins avec les pinceaux. Elle commence, barbouille un peu la toile. Mélange les couleurs.

WP_20160212_10_51_44_Pro

Et puis crie qu’elle ne veut plus de rouge. Je le range. Elle ne veut plus de bleu non. Elle veut du vert et du jaune. Je lui en prépare. Elle jette alors au sol ses pinceaux de colère et commence à pleurer

« Mais qu’est ce que tu veux ? Qu’est ce qui ne va pas ? Qu’est ce qui te prend? »

Impossible pour elle de me répondre, l’émotion est trop forte, elle ne fait que pleurer et crier. Je suis sûre qu’elle ne sait même plus pourquoi elle pleure.

Fatiguée, passablement énervée par son attitude depuis le matin, je range peinture et pinceaux, je nettoie le sol tâché et je la débarbouille (sous les hurlements). Puis je lui dis que je vais me poser un peu sur le canapé loin d’elle car là je suis à 2 doigts de lui coller une fessée et que je ne veux pas le faire (je ne l’ai jamais fait). Je ne savais plus comment agir, ni quoi dire. Elle restait plantée dans le salon à pleurer très fort. 

Puis j’ai compris qu’en fait elle n’arrivait pas à se calmer toute seule. Elle a 2ans et demi, en plein dans la période de l’affirmation et des colères. Elle gère mal les frustrations et ses émotions sont très intenses et difficiles à canaliser. Elle était en quelque sorte en « roue libre » et avait besoin d’être rassurée plutôt que grondée. 

Je lui ai demandé de venir me voir. Elle s’est approchée de moi. Je l’ai prise dans mes bras sur le canapé. Elle s’est blottie comme un bébé, a pris mes mains pour s’entourer avec, a calé son nez dans mon cou. Et elle s’est apaisée. Ce câlin a duré presque 30 min, sans parler, sans bouger. J’ai essuyé ses larmes, je l’ai regardée, je me suis excusée de ne pas avoir compris qu’elle avait besoin de mon aide. Je me suis excusée de parfois la prendre pour plus grande qu’elle n’est. Pour plus autonome. Elle n’a que 2 ans et demi après tout. 

WP_20160212_11_30_50_Pro

Ma toute petite … ❤

Publicités

18 commentaires sur « Cette fois où je n’ai pas su gérer sa colère … »

  1. Petite choute !
    Tu as très bien réagi, bien mieux que j’ai pu lire faire dans des circonstances identiques…
    Moins maintenant, car je sais aussi que ces « crises » qui sortent de nulle part, sont un trop plein émotionnel et qu’un gros câlin vaut mieux qu’une grosse colère 🙂
    Bisous

    J'aime

  2. Crapaud fait encore ça, j’appelle ça la crise de nerfs. Et quand on arrive là même s’il a fait une bêtise on se pose et je le rassure.
    J’étais pareille petite.
    Mon mari a du mal à comprendre parfois.

    J'aime

  3. Oui comme tu dis on a parfois tendance à « surestimer » nos loulous si petits encore, à leur en demander beaucoup.
    au final tu as super bien gérée, très bien réagi, et c’est tout ce qui comptais pour elle 😉

    J'aime

  4. Je ne vois pas en quoi tu n’as pas réussi à gérer sa colère… Tu as fait ce qu’il fallait selon moi! Tu t’es peut-être sentie démunie au moment où tu l’as laissé pleurer et crier espérant qu’elle se calme mais c’est parfois nécessaire! Il faut laisser la colère sortir et ensuite on contient, on réconforte, on discute!

    J'aime

  5. J’ai l’impression de vivre des scènes identiques avec Tibonhomme… Il a bientôt 3 ans, et fait exactement des crises comme tu les décris… Il m’en a fait une pas plus tard que ce soir, au moment du coucher… cette envie de tout jeter, de crier encore plus fort… Ça lui arrive souvent en ce moment… Je reste calme (autant que je peux) et ça finit aussi vite que la crise est apparue, avec un gros câlin aussi 🙂

    J'aime

  6. Mon fils de 2 ans 1/2 a fait la même chose Vendredi et mon papa le gardait. Il a été complètement démunie et m’a appelé. Je suis rentrée à la maison (heureusement je travaille à 10 mn en voiture) inquiète. En faire un gros câlin à suffit à le calmer. Et le reste de la journée a été calme.

    J'aime

  7. Bonjour,
    Avez vous entendu parler des bienfaits qu’apportent aux enfants des moments d' »ennui » ?
    Ne pas toujours être derrière eux, les laisser buller, rêver, s’ennuyer si si, c’est important!
    Essayez!
    Je vous souhaite plein de bonnes choses avec votre puce.

    J'aime

    1. Oui l’ennui j’en avais d’ailleurs fait un article il y a quelques temps 🙂 Le problème dans ces moments là, elle ne supporte pas d’être seule ou de ne rien faire… Alors qu’en temps normal elle sait s’occuper seule ou buller. Merci pour votre commentaire 🙂

      J'aime

  8. Je dois avouer que je suis aussi demunie dans des situations pareilles. C’est comme s’il y avait une sorte de point de non retour dans le cerveau. Le bouton qui fait « clic » et l’enfant part « en live ». Ma fille n’a que 18 mois et j’essaye d’etre ferme. Des que pour moi elle depasse les limites etablies (jeter les objets parce qu’elle les refuse, ou commencer a trepigner) je commence par la mettre au coin. Je suis avec elle et essaye de la calmer au coin. Generalement ca marche. Mes des fois c’est comme la situation que vous decrivez et j’ai envie de mettre une fessee, ou jeter quelques gouttes d’eau a la figure, juste histoire qu’elle « revienne » de son mode en roue libre. Pas facile a gerer… Et effectivement il faut prendre sur soi pour tendre les bras et proposer un calin plutot que de s’enerver, en vouloir a l’enfant (et culpabiliser aussi parce qu’il nous enerve!)

    J'aime

    1. C’est exactement ça ! Moi aussi je l’isole quand elle fait des bêtises mais dans cet état là, ça empire les choses si je la punis. Espérons que cette période passe au plus vite ! Merci pour votre commentaire !

      J'aime

Un petit commentaire à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s