Les craintes des parents en maternelle

3810845331_96129fd203_o.jpg

 

Comme vous le savez, je suis enseignante en classe de petite section. L’année scolaire est déjà bien entamée. Et beaucoup de parents ont des craintes par rapport à l’école, surtout en petite section. C’est leur première année, ils sont encore petits et c’est donc tout à fait normal de se poser des questions. 

J’avais envie dans cet article de recenser les questions fréquentes que j’ai eu tout au long de l’année, ainsi que les réponses que j’apporte. Ce sont mes réponses personnelles, qui ne seront donc pas les mêmes d’un enseignant à l’autre. 

  • J’ai peur que mon enfant se fasse mal.

J’ai souvent entendu cette crainte. Dans mon école, les enfants de maternelle sont regroupés dans la même cour pour la récréation (soit environ 60 enfants). 
Ce que je dis aux parents qui ont peur des blessures, c’est que les adultes sont là pour éviter les gros bobos. On agit quand les situations nous paraissent dangereuses, et il arrive très très rarement de grosses blessures. En revanche, je ne peux pas garantir que les enfants n’auront jamais de petits bleus, bosses ou genoux écorchés… Cela fait partie de la vie en collectivité. De plus les enfants de cet âge sont encore un peu patauds et peuvent tomber facilement. Dans ce cas là, un pansement ou un peu de crème et c’est reparti. Je sais que pour certains parents, c’est très compliqué de récupérer leur enfant avec un petit bobo. Or, à cet âge là, ils se font souvent mal entre eux involontairement, et aussi souvent tout seul. Donc gros bobo non, petit bobo ça peut arriver (même si on essaie de les éviter au maximum!). 

  • Il n’ose pas vous en parler quand ça ne va pas.

Ça aussi, ça peut paraître angoissant. Certains enfants ont du mal à se livrer à quelqu’un d’autre qu’à leurs parents. Dans ma classe, plusieurs enfants sont réservés et n’osaient pas me parler au début. Mais en général, avec un peu de temps, la situation s’améliore naturellement. Ils apprennent à avoir confiance en moi, ils me voient tous les jours et finissent par venir me parler quand ça ne va pas. Et puis comme leurs parents ne sont pas là, c’est plus facile pour eux de venir parler à la maîtresse.  Il faut souvent juste leur laisser un peu de temps. 

  • Il n’a pas d’ami, il est souvent tout seul dans la classe, dans la cour.

En observant leur enfant pendant la récréation (eh oui il y a des parents qui se planquent même dans la haie … si si je vous assure!^^), l’idée de le voir jouer tout seul peut les inquiéter. Il faut savoir que jusqu’à 4 ans, c’est compliqué pour un enfant de jouer réellement avec les autres. Certains vont savoir le faire un peu plus tôt, mais c’est tout à fait normal qu’en petite section, les enfants ne se lient pas forcément facilement aux autres. La notion de copain/copine arrive souvent après (en moyenne section). C’est tout simplement lié à leur développement. A 2 ans 1/2 -3 ans, un enfant est encore très égocentrique, d’où la difficulté de partager avec les autres et de jouer réellement ensemble. Le plus souvent, ils jouent à côté les uns des autres. Là encore rien d’inquiétant, en grandissant ils créeront de vraies amitiés. 

  • Et s’il refait pipi dans sa culotte … ?

Grande angoisse de la rentrée ! Il est propre mais il y a encore quelques accidents, ou des rechutes (souvent avant les rentrées d’ailleurs). Ça arrive fréquemment en petite section. Et ce n’est pas parce qu’il y a quelques accidents qu’on exclut l’enfant de l’école! On lui explique, on le change et c’est tout. Pas besoin de dramatiser, surtout pas de gronder. La propreté est un apprentissage qui n’est pas toujours totalement acquis en petite section. Or, à l’école, ça tombe bien on est là pour apprendre et pour grandir. On valorise quand l’enfant progresse. Et les situations se règlent souvent toutes seules naturellement. 

  • J’ai peur qu’il pleure car je vais lui manquer.

J’ai vu des mamans qui n’arrivaient pas à quitter la classe, de peur que leur enfant se mette à pleurer. J’ai discuté aussi avec des mamans avant la rentrée qui angoissaient à l’idée de voir leur enfant pleurer et qui anticipaient le pire. J’ai eu assez peu d’élèves qui ont pleuré en septembre. Et ceux qui pleuraient se sont arrêtés rapidement. Actuellement, depuis Décembre, plus de pleurs dans ma classe. Il faut savoir que la séparation peut être dure pour eux (mais pas forcément!), mais qu’ils passent vite à autre chose une fois les parents partis. L’angoisse des parents vis-à-vis de l’école favorise les pleurs et les difficultés de séparation de l’enfant. Pour que ça fonctionne bien, il faut bien expliquer à son enfant les choses (par exemple lui donner un repère temporel pour le rassurer « je viens te chercher après que la maîtresse ait lu l’histoire.. »). Il faut aussi soi-même être détendu et confiant envers l’école. Et il n’y a pas de raison que ça se passe mal. 

  • A la maison, il ne m’écoute pas. J’ai peur qu’il fasse la même chose à l’école.

Je l’entends très très souvent! Et je rassure les parents : l’école et la maison, c’est très différent. A l’école, ils sont plus nombreux, ils sont avec d’autres enfants du même âge, les adultes qui s’occupent d’eux n’ont pas le même rapport affectif avec eux. Bref… Ils écoutent souvent mieux la maîtresse que les parents 🙂 Et je vois pour mon cas personnel, mes élèves m’écoutent plus à l’école que ma propre fille à la maison… ! 😉

  • Il ne veut rien me raconter de ce qui se passe à l’école. 

Ah ça … Ça dépend des enfants. Certains sont de vrais moulins à paroles concernant leur journée d’école tandis que d’autres ne disent absolument rien. Pas moyen de savoir ce qu’ils ont fait de leur journée, ce qui est très frustrant quand on est parents. Alors là, je n’ai pas de méthode miracle. Si votre enfant répond « rien » ou « je sais pas » à toutes vos questions concernant sa journée de classe, c’est qu’il ne souhaite pas vous raconte sa vie à l’école. Il estime que c’est son jardin secret et que vous n’avez pas à savoir. Tant pis pour vous ^^. Mais comme on est des enseignants sympas, on vous liste sur le cahier de vie les activités menées en classe ou les petits projets qu’on a pu faire 🙂

Voilà pour les questions les plus fréquentes… 

Et vous ? Avez-vous eu ces craintes ? En avez-vous d’autres concernant l’école? 

Publicités

31 commentaires sur « Les craintes des parents en maternelle »

  1. coucou certaines de ces questions je me les suis posées puis j ai fait confiance à mon enfant et à l’équipe . Il a réussi à s’épanouir et à faire sa place au sein de cet nouvel univers. Ils sont fort nos enfants. une des questions aussi que je me posais c est que j’avais peur qu’il ne mange rien à la cantine.

    J'aime

    1. Ah oui la cantine, on me la pose souvent aussi. Et au final, les parents sont souvent surpris qu’il mange mieux qu’à la maison! J’espère que ça fera pareil pour ma fille quand elle ira à l’école !

      J'aime

  2. Mon Tibonhomme va rentrer en Petite Section à la rentrée prochaine… Et c’est vrai qu’on s’interroge sur certains de ces points, alors qu’on a déjà vécu la rentrée de Titechérie :p
    Mais ils sont tous les deux tellement différents. Ma fille était très calme… Mon fils, c’est une autre histoire ! A la crèche, il a parfois des subites « envies » de taper, jeter, courir, etc. On a un peu peur de son comportement à l’école… peut-être, et sûrement, à tort. On verra en septembre ! :p

    J'aime

    1. Il y a aussi l’âge qui joue. A la crêche, c’est assez courant les mordeurs ou les tapeurs. A l’école beaucoup moins parce qu’ils grandissent et passent à autre chose au fur et à mesure qu’ils sont à l’aise dans le langage. Tu me raconteras en septembre ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Olala oui les mêmes craintes par ici en double. Ma grande est en MS et mon moyen en PS.
    Chaque jour je me pose des questions : est-ce que tout se passe bien? M’en parleraient ils si ce n’était pas le cas? Et les accidents pipi pour Nathan? Et la cantine comment ça se passe?

    Des milliers de fois j’ai eu envie d’être une petite souris pour les »surveiller »

    J'aime

  4. merci pour cet article super complet qui va (peut-être !) arriver à détendre un peu maman chérie, qui arrête pas de penser avec angoisse à ma rentrée en septembre ! là, elle se sent un peu rassurée et se dit que tout va (surement!) bien se passer !!!! 😉

    J'aime

  5. Mon fils est très lié à moi. Il y a encore qq temps la séparation était un déchirement pour lui (merci le traitement homéopathique ! et surtout de l’allergologue pour aider à être moins malade, moins fatigué, mois irritable).
    Il avait besoin de « son » adulte à lui, son référent, la personne qu’il peut appeler à l’aide toutes les 2 minutes ^^ Nounou remplie très bien ce rôle mais à l’école il a compris que c’était différent et ça ne lui plaisait pas du tout ! Surtout à la cantine (comme dit plus haut dans un autre commentaire ^^). Il a besoin qu’on lui dise sans cesse « Manges ! » « Avales ! » « Remets une cuillère ! »… C’est un rêveur et déteste manger… Il prend facilement 1h15/1h30 à manger le soir.
    On a la chance qu’il nous raconte ses journées et il nous dit clairement qu’à la cantine il ne mange pas ou peu ^^ Au début ça m’angoissait, maintenant je me dis tant pis. Je vais peut-être passer pour une mère indigne mais je n’ai pas le choix de le mettre à la cantine, je pourrais le reporter à 13h55 mais pas aller le chercher à 11h40 (à 30 minutes près). Je me dis que s’il a faim il mangera mieux le soir et le matin, qu’un jour il fera comme les copains et mangera vite et bien (ou pas ! ^^). Et surtout, plus je vais m’angoisser, lui mettre la pression pour manger et moins il le fera (il est têtu et s’en contrefiche quand il a décidé qqch).
    Mon homme lui voit le côté financier, à 2.92€ le repas ça fait cher pour manger du pain et boire un verre d’eau..
    Tant pis, c’est comme ça ! Il vit mieux l’école et ne pleure plus depuis les vacances de février !! 😀

    Une petite chose qui m’embête un peu c’est qu’il sait beaucoup de choses et je ne sais pas s’il apprend ça avec les petites sections (ou les grandes sections qui sont dans sa classe). Il commence à nous réciter l’alphabet, il compte jusqu’à 30 (sans aide ou presque), il fait des points reliés jusqu’à 10, il reconnait les chiffres de 0 à 9, il écrit son prénom, il sait compter des objets (depuis un moment déjà), il commence à faire des additions sur ses doigts (2+2=4), il connait toutes ses couleurs… Il m’impressionne !! On verra l’an prochain en moyenne section, tu as déjà eu l’occasion de me dire que la petite et moyenne section était bien différente donc je patiente. Je demanderais sûrement en fin d’année un petit bilan à la maitresse, même si je n’ose pas trop, elle me paraît un peu distante avec les parents 😦

    Toutes mes excuses pour ce pavé !! ^^ Je suis bavarde surtout sur les enfants ^^ (j’ai loupé ma carrière !)

    J'aime

    1. Pour la cantine, ça me rappelle ma nièce qui a passé sa scolarité primaire à manger du pain et de l’eau! Elle se rattrapait le soir et maintenant à 15ans elle est en parfaite santé, et mesure plus d’1m65. Les parents ont arrêté de stresser car ça ne changeait rien et elle s’est toujours portée comme un charme 🙂 Pour ton ptit loup, il carbure bien. Tu verras l’année prochaine ce que ça donnera en moyenne section. La maitresse devrait pouvoir s’adapter à son niveau et augmenter un peu la difficulté si c’est trop facile (c’est ce que je fais moi pour certains). Et n’hésite pas à aller voir la maitresse! Moi j’ai plusieurs parents qui m’ont demandé un bilan pour la fin d’année, et je vais le proposer à ceux qui veulent. C’est normal de vouloir savoir, elle ne peut pas te le refuser !

      Aimé par 1 personne

  6. Super article Fanny. Je pense qu’il peut rassurer bon nombre de mamans avant la rentrée de leur petits bouts et ça c’est chouette. Chaque couple enfant/parents à son histoire, ses craintes et je pense que l’essentiel c’est d’en parler à la maitresse pas tous les jours mais de temps en temps 😉

    J'aime

  7. Coucou
    J’ai lu les passage et je me suis retrouve en tout surtout pour mon petits bout qui et en classe TPS mais la sa vas beaucoup mieux juste que je me demande comment vas se passer sa rentre en classe PS ? Et merci beaucoup pour ce sujet

    J'aime

  8. Un très bon article ! De mon côté Bobo à fait une très bonne rentré, aucun pleure & il aime y aller. Par contre, il ne raconte pas grand chose de ses matinées, voir rien du tout la plupart du temps. Comme il a encore un peu de mal avec la parole (on va chez l’orthophoniste du coup, même s’il en pas vraiment besoin d’après cette dernière, elle lui donne quelques séances pour encore plus développer le langage), j’ai toujours eu peur (& toujours encore par moment) qu’il ne soit pas accepter par les autres élèves, qu’ils n’arrivent pas à se faire comprendre… qu’il soit mis à l’écart quoi. La maîtresse ne m’en a pas informer si c’est le cas & quand je me demande on me dit qu’il s’intègre de plus en plus à la classe.. mais ma peur est toujours là ^^’

    J'aime

    1. C’est normal d’avoir peur mais en général ils sont sympas les uns avec les autres. Et les différences de langage entre eux ne les gênent absolument pas pour communiquer et se faire comprendre 🙂 Merci pour ton gentil commentaire!

      Aimé par 1 personne

Un petit commentaire à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s