Mon cadeau d’automne…

6tag_231016-173915.jpg

Nous sommes le vendredi 21 Octobre 2016. Je suis enceinte jusqu’aux yeux, mon terme est prévu le 31. Je sais qu’il me reste une dizaine de jours et je n’en peux plus. Mon ventre, mon bassin me font mal. Bébé pèse lourd et malgré ma prise de poids réduite, j’ai l’impression de peser 3 tonnes. J’ai envie qu’il naisse, vite … Et à la fois je sais qu’une fois qu’il sera sorti, je ne sentirai plus jamais ses petits coups de pieds. Je suis à la fois pressée et nostalgique. 

La journée se passe normalement, j’essaie de m’occuper tant bien que mal de ma puce qui déborde d’énergie. Et en fin d’après-midi, quand le chéri rentre du travail, je lui dis que je sens que je n’irai pas au terme. Je sens qu’il se passe des choses dans mon corps, ça se prépare j’en suis sûre. 

Nous mangeons, puis je me repose dans mon lit. Je mets la télé et je commence à sentir des contractions. Je les note, elles se rapprochent mais restent supportables. Je regarde « PointBreak », je veux le regarder jusqu’au bout (je ne peux pas abandonner Patrick Swayze…^^), je ne m’inquiète pas et souffle tranquillement à chaque contraction. Ca commence à faire mal, j’appelle la maternité « venez nous voir quand elles sont régulières et douloureuses depuis 1h30 ». Ok il est minuit, j’appelle ma mère pour la prévenir qu’il faudra sûrement venir garder la puce dans la nuit. Vers 1h30, on se décide à partir. Ma mère vient, la puce dort et n’aura rien vu de tout ça. Nous partons à la maternité. 

Prise de poids (essentiel quand tu vas accoucher…), monito, prise de tension… Et puis examen du col au bout d’une heure. « Vous êtes à 4, on peut vous amener en salle de travail et vous poser la péridurale ». Génial ! Le chéri me tient la main à chaque contraction, et on gère pas mal mais je veux quand même la péridurale. 

Salle de travail, blouse horrible, pose de péridurale. Me voilà soulagée. Il est 4h, la fatigue commence à se faire sentir. On tente tant bien que mal de dormir un peu entre 2 bips du monito. 

6h « Votre col est complètement effacé, c’est allé vite! Mais votre bébé est encore haut, on va attendre qu’il descende pour éviter les instruments ». Ok. Et plaf ! La poche des eaux se rompt (le bruit est juste fou…!). Mais toute cette perte de liquide a un peu sonné bébé qui pendant une heure a un mauvais rythme cardique (90 – 120 – 140 – 90…) « Votre bébé n’a pas aimé la perte de liquide, il va falloir qu’il sorte assez vite maintenant ».

Son rythme reprend bien, je suis rassurée. Il est 8h. « Madame, il est encore un peu haut mais vous allez essayer de pousser pour voir ». Ok. Je n’ai plus de force mais je vais en trouver. La force d’une mère peut soulever des montagnes. 

Je pousse une fois. Je sens qu’il descend. 2 fois. Je sens clairement sa tête presque sortie c’est fou. 3 fois c’est la bonne ! Je l’attrape sous les bras, comme je le souhaitais et comme je l’avais fait pour ma fille. Et je le prends tout contre moi. Dans un calme absolu. 

Il est beau, grand. Tout rose. Pas ensanglanté ni couvert de vernix. Il pleure tout de suite. Moi et le chéri le regardons, tout sonnés et émerveillés. Nous ne pleurons pas. Les choses se sont faites si naturellement, si calmement. Pas d’effusions, ce n’est pas notre genre. Juste une sérénité incroyable. Et un amour si fort qui nous transporte tous les trois.

Il est 8h36, le soleil se lève. Je pense à ma fille. Elle doit venir de se réveiller. Et la voilà grande soeur. Quel bonheur. 

Par la suite, j’aurai une petite complication. Une hémorragie qui sera très vite prise en charge par le personnel tout de suite après la naissance. Un moment un peu stressant car ils m’ont enlevé bébé et ont évacué le chéri. Mais ça n’aura duré que 30min. On m’a vite remis mon bébé dans les bras pour la tétée. Encore un moment magique et le début d’une nouvelle aventure. 

Je réalise la chance que j’ai d’avoir un bébé en bonne santé, et d’avoir été bien prise en charge moi-même. Je réalise que c’est un vrai cadeau de la vie d’avoir un enfant. Je réalise qu’un 2ème, c’est tout aussi magique qu’un premier. Je ne peux qu’être reconnaissante de cette chance que j’ai d’être à nouveau maman. 

Mon petit bonhomme, mon beau garçon, mon amoureux, mon cadeau d’automne… ❤  

Publicités

9 commentaires sur « Mon cadeau d’automne… »

  1. Encore félicitations pour ce beau petit gars!
    Ton accouchement semble s’être bien déroulé dans l’ensemble, et rapidement! J’espère que la complication d’après-coup n’a pas été trop difficile à vivre, et que tu vas bien maintenant!
    Ca m’a rappelé la naissance de ma petite louve, toutes ces émotions!! Quel bonheur! Profitez bien de votre nouvelle vie à 4 qui commence!!!
    Bises ❤

    J'aime

Un petit commentaire à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s