Ma jolie petite fleur …

J’ai la chance d’être tante trois fois. Mes deux grandes nièces ont maintenant 16 et 14ans.

Et puis, le 12 décembre dernier, petite Rose est arrivée.
Elle devait avoir 3 mois d’écart avec mon ptit bonhomme. Et finalement elle a décidé d’arriver 1 mois et demi plus tôt…

Un matin, ma soeur m’appelle. D’une voix blanche elle me dit :
– J’ai perdu les eaux.
– Tu es sûre?
– Oui oui, je vais à l’hôpital, peut-être qu’ils vont réussir à retarder la naissance. Il est trop tôt pour qu’elle naisse. Tu penses qu’ils peuvent le faire?

Je ne savais pas quoi lui dire. Je n’ai pas été confrontée à ça et je n’y connais rien dans le domaine médical.

Les heures passent. On s’envoie des textos. J’ai doublement peur. Peur pour ma nièce qui est encore bien petite. Peur pour ma soeur qui reste mon bébé à jamais.

Un autre message :
– Ils vont laisser les choses faire, je vais accoucher ce soir.

J’attends, fébrile, à côté de mon téléphone. Je croise tout ce que je peux croiser pour que tout se passe bien. J’envoie aussi des messages à ma mère, qui est dans le même état que moi.

Elle naît sans encombre, elle respire bien sans aide. Elle aura juste besoin d’un petit coup de pouce pour être nourrie. Quel soulagement !

Elles ont été fortes toutes les deux dans ces premiers moments difficiles.  Une belle équipe, une complicité déjà très forte entre elles deux…

Ma petite Rose, je me souviens du jour où je suis venue te rencontrer.

Je me souviens déambuler dans les couloirs interminables du service néonatalogie, un soir d’hiver.
Je me souviens de ta maman, qui m’expliquait ce qu’impliquait ta prématurité (tuyaux, capteurs, machines qui bippent, lumières bleues…). 
Je me souviens avoir eu peur de ce que j’allais voir.
Je me souviens être rassurée en un quart de seconde en voyant ta jolie frimousse de poupée. Toute petite mais tellement jolie. Tu vas bien, tu es toute rose, toute douce, toute calme.
J’ai même eu le droit de te porter, je me souviens te serrer bien contre moi pour que tu gardes ta chaleur…

Aujourd’hui tu as 7 mois.
Tu as bien changé.
Tu attrapes tes pieds et tu les manges, tu es une vraie pipelette, tu souris, tu observes beaucoup. Tu aimes la compote et tu mets ton doudou sur ta tête pour t’endormir.

Tu es une sacrée championne ! 
Je suis si fière de toi.

Continue de bien grandir petite Rose.

Ta tata qui t’aime et qui sera toujours là pour toi … ❤

Etre maman et avoir besoin de sa maman

WP_20150930_004

Aujourd’hui c’est mon anniversaire ! Oui oui ! 🙂

Je suis née il y a 33ans, par un temps pluvieux, dans une clinique de ville, à 8h45 par césarienne programmée.

A l’époque mon grand frère avait 3ans, et 8ans après ma naissance, une petite soeur a pointé le bout de son nez.

Notre maman nous a élevés avec douceur et bienveillance. Elle travaillait à temps plein. Elle a joué le rôle de la maman et du papa. Une « wonder maman » quoi ! 

Depuis que je suis moi-même maman, je réalise à quel point cela a du être difficile pour elle de gérer ses 3 enfants, son boulot, sa maison, ses factures … Quand on lui demande « mais comment tu as fait ? », elle répond « j’ai fait ce que j’ai pu! ». Et elle a fait beaucoup pour nous trois même si je sais qu’elle aurait aimé pour nous une vie de famille un peu plus simple.

Depuis presque 15 ans, elle est devenue « mamé ». Elle a 3 petites filles qu’elle adore. Elle est super avec ma Pépette. Elle me la garde dès que j’ai besoin, joue avec elle aux puzzles, jeux de société, loto… Elle lui donne du chocolat, discute avec elle, prend le temps (ce que je ne fais pas toujours à force de courir partout). Ma puce adore aller chez sa mamé, elle y est comme chez elle, à l’aise, avec le chat et le chien. Elles ont crée leurs petites habitudes toutes les deux, leurs petits rituels. Elles me font rire toutes les deux. Je me dis qu’elle a beaucoup de chance ma fille ! 

Et moi … Moi je suis aussi très proche de ma maman. Je l’appelle souvent (même quand j’ai rien de passionnant à raconter) et je mange avec elle un midi par semaine juste nous deux (attention c’est sacré !). On papote et je sais qu’elle me comprend tellement bien. Elle ne veut que le bonheur de sa famille et a réussi à nous souder tous ensemble. Notre clan familial est minuscule mais nous sommes  très proches les uns des autres (bon parfois on râle, on s’énerve mais ça ne dure jamais). 

Elle me dit souvent que je suis une super maman … (Bon elle n’est pas très objective^^). 

Et moi je voudrais la remercier d’être la maman et la mamé qu’elle est … La meilleure pour nous… 

« Je t’aime très fort maman » ❤

Allez hop, je vais fêter mon vieil âge au resto … Bonne soirée 😉