Quand le cadet vole la vedette à l’aîné…

Ils ont 3 ans d’écart. 
Elle est posée, calme, discrète, réservée, très timide. Elle a 5 ans. 
Il est extraverti, farceur, charmeur, bruyant. Il a presque 2 ans. 
Ils sont très différents. 

Quand elle ne connaît pas, elle est mal à l’aise. Elle ne parle pas, baisse les yeux et refuse de communiquer. Au bout d’un moment ça va mieux,  elle retrouve la parole. Elle s’exprime très bien avec des mots et des expressions d’adulte qui nous font mourir de rire. Et la sagesse et la philosophie d’une vieille dame. ^^ Mais tant qu’on ne la connait pas bien, et qu’elle ne nous fait pas confiance, on ne verra pas ce côté d’elle. 

Alors que lui, plus petit, plus spontané, moins anxieux, est plus facile à aborder. Un peu réservé au début, cela s’estompe vite. Il est curieux de tout, partant pour toutes les activités et c’est facile de trouver quelque chose qui va l’intéresser. 

Du coup, quand on sort, quand on voit du monde, les personnes vont naturellement plus facilement vers lui. Les gens qui ne nous connaissent pas bien, parce qu’heureusement notre famille et nos amis proches font attention à cela. 
Au supermarché, les personnes âgées viennent le voir, discutent avec lui, lui caressent la tête, lui sourient … 
Ma fille est plus grande, elle a moins d’attention.
Mon fils est encore petit, « il est trop mignon votre petit! ». 

Et c’est sans calcul, ni méchanceté aucune que les gens font ça. 
« Plus c’est petit, plus c’est mignon… ». 

Ma fille le sent parfois, elle me dit que les gens aiment bien son frère. Je lui ai dit qu’elle aussi, quand elle était petite attirait les regards, les sourires, les bisous. Que les gens aiment bien les bébés et qu’ils osent moins aller vers les enfants plus grands. 
Elle sait que sa famille et ses proches l’aiment tout autant que son frère, et ça c’est l’essentiel. 

Et puis on fait attention, nous les parents, à ce qu’elle ne se sente pas moins importante que son petit frère.
Car j’imagine que ce n’est pas toujours simple pour elle d’être la grande sœur, l’aînée de la famille.

On s’extasie de ses progrès, on la félicite de son comportement « de grande ». On lui montre tous les avantages qu’il y a à être grande par rapport à son petit frère.
Se coucher un peu plus tard, avoir une longue histoire avant de s’endormir, pouvoir aller au cinéma, choisir sa tenue…
Et puis on lui fait plein de câlins et bisous parce que…  ce n’est pas réservé qu’aux bébés ❤

IMG_9532[4900]

 

Publicités

Un terrible Three ?

terrible three

Comme vous le savez, ma fille vient d’avoir 3 ans. Et depuis quelques semaines, son comportement a bien changé. 

On m’avait parlé du Terrible Two avec ses phases d’affirmation. Comme je vous le racontais ici, elle a traversé cette période difficile. Puis les choses se sont calmées et nous pensions que tout ça était derrière nous. 

Hors, depuis peu, son caractère n’est plus le même. Nous avons parfois du mal à la reconnaître (sa nourrice aussi d’ailleurs).

Elle boude pour rien, refuse de m’aider sur des tâches qu’elle adorait faire, ne « sait plus faire » certaines choses (comme mettre ses chaussures). Et puis elle crie. Et ça, on ne peut pas dire qu’on était habitués avec elle ! Ce n’est pas une petite fille qui pleurnichait ou qui criait mais il faut bien avouer qu’en ce moment si ! Lorsqu’on s’oppose à elle, ou qu’elle n’est pas d’accord, elle l’exprime très vivement. Si on la met dans un coin de la pièce pour qu’elle se calme, elle se met à pleurer mais vraiment très fort. Et puis j’ai parfois le droit à quelques phrases assassines du genre « je ne veux plus te voir! », ou encore « tu peux partir, moi je reste avec papou! » (ah son papa… Œdipe quand tu nous tiens!)

Bref, elle peut passer d’une émotion très positive à la colère en un quart de seconde. 

Elle est également moins « sociable », refuse souvent de dire bonjour ou au revoir, n’aime pas quand les gens viennent lui parler au supermarché, à la poste… Alors qu’avant elle racontait plein de choses aux inconnus. Elle se montre plus méfiante

Heureusement, elle n’est pas toujours comme ça, et redevient parfois « comme avant ». Je me dis que c’est sûrement une phase et que ça va passer. Nous essayons avec son papa de rester calme, de ne pas partir dans les cris nous non plus mais il faut bien avouer que parfois c’est à devenir fou ! (surtout quand elle part en crise pour des micro-détails, tels qu’une cuillère de dînette perdue ou sa culotte préférée qui est à laver…).

Je me pose évidemment des questions. Je sais que le Terrible Two est normal mais on ne m’a pas parlé d’un Terrible Three… 

J’ai réfléchi aux causes possibles, j’en ai d’ailleurs parlé avec plusieurs mamans blogueuses:

  • La fatigue de fin d’année ? 
  • L’approche de sa première rentrée scolaire ? 
  • L’acquisition de la propreté ? (Je vous en parle très vite d’ailleurs … Elle a fait des progrès incroyables à ce niveau !)
  • Le fait de devenir bientôt grande sœur ? (elle me parle souvent du bébé et s’y intéresse beaucoup)
  • Les changements liés à ça ? (achats pour le bébé, rangement, changement de meubles…)
  • Le besoin d’attention? (on est des mauvais parents, très occupés et on ne joue peut-être pas assez avec elle, même si on fait notre maximum…)
  • Notre stress (eh oui avec le boulot et les différentes choses à gérer, on n’est pas toujours très zen avec son papa)

J’ai des questions mais pas vraiment de réponses réelles. Nous attaquons deux semaines de vacances tous les trois, je verrai bien comment ça évolue. Et puis le reste de l’été, je le passerai en tête à tête avec elle. 

Je suis preneuse de vos témoignages, n’hésitez pas en commentaire…