Quand la parentalité prend trop de place …

260H.jpg

Il y a quelques jours, je traînais devant la télé et j’ai pris le temps de regarder les infos. Je me suis rendue compte que j’avais deux bonnes semaines de retard par rapport à l’actualité. 

Puis j’ai zappé sur une émission musicale et j’ai réalisé que je ne connaissais aucun artiste …Le chéri est tout aussi largué que moi. 

Je ne vous parle pas du ciné, et du peu de films que l’on va voir dans l’année (je dirais en moyenne 5 à 6…).

Avant, notre vie était bien différente. On connaissait plein de séries que l’on suivait assidûment,  on s’informait beaucoup plus souvent de l’actu, on faisait pas mal de concerts,de spectacles, de restos, et j’avais une carte illimité au ciné. Je pouvais y aller 3 fois par semaine… (oui oui!)

Mais ça, c’était avant … 

Le fait de devenir parents nous a un peu enfermés dans une bulle.
C’est normal me direz-vous… Mais à l’aube des 3 ans de ma fille, nous avons encore du mal à rattraper le wagon. C’est mieux que les débuts, certes, mais ce n’est pas encore ça.(Au passage un grand merci à ma maman de nous permettre les quelques « moments d’évasion » que nous nous autorisons 🙂 )
Je ne me fais pas d’illusion, on ne retrouvera pas la fréquence de nos sorties d’avant. 

Et j’ai peur parfois de finir « enfermée » dans mon monde de maman. Et de ne plus être ouverte au reste. Nous adorons être parents mais en ce moment nous avons aussi envie d’autres choses. Envie de penser à nous, de nous distraire, d’être un peu plus égoïstes, de voyager… J’en ai parfois simplement marre qu’on soit devenus presque exclusivement des parents.
Nourrice, boulot, nourrice, courses, dodo…  Avec en prime un boulot dans lequel je m’occupe des enfants des autres ^^ 

(Elle dit ça alors qu’elle attend son 2 ème enfant…! Elle est mal barrée !)

C’est peut-être justement en pensant à notre 2 ème enfant qu’on prend conscience de tout ça et qu’on se rend compte que ça ne va pas forcément s’arranger (au moins pour les quelques années à venir…). Mais cette fois j’ai organisé un peu mieux les choses, je compte me mettre à temps partiel pour passer une journée/semaine en « mère au foyer » afin de libérer plus de temps sur les weekends. Je pense qu’il va falloir adopter une solide organisation (que je n’ai toujours pas trouvée avec un seul enfant…) mais que c’est réalisable. Je ne désespère pas d’y arriver !

Bref, le temps de grandes réflexions… 

Rassurez-moi, vous avez eu aussi ce genre de pensées? 

(Je tiens à préciser que j’aime ma fille plus que tout, pas besoin d’appeler les services sociaux hein, nous ne l’abandonnerons jamais ^^)