Quand la parentalité prend trop de place …

260H.jpg

Il y a quelques jours, je traînais devant la télé et j’ai pris le temps de regarder les infos. Je me suis rendue compte que j’avais deux bonnes semaines de retard par rapport à l’actualité. 

Puis j’ai zappé sur une émission musicale et j’ai réalisé que je ne connaissais aucun artiste …Le chéri est tout aussi largué que moi. 

Je ne vous parle pas du ciné, et du peu de films que l’on va voir dans l’année (je dirais en moyenne 5 à 6…).

Avant, notre vie était bien différente. On connaissait plein de séries que l’on suivait assidûment,  on s’informait beaucoup plus souvent de l’actu, on faisait pas mal de concerts,de spectacles, de restos, et j’avais une carte illimité au ciné. Je pouvais y aller 3 fois par semaine… (oui oui!)

Mais ça, c’était avant … 

Le fait de devenir parents nous a un peu enfermés dans une bulle.
C’est normal me direz-vous… Mais à l’aube des 3 ans de ma fille, nous avons encore du mal à rattraper le wagon. C’est mieux que les débuts, certes, mais ce n’est pas encore ça.(Au passage un grand merci à ma maman de nous permettre les quelques « moments d’évasion » que nous nous autorisons 🙂 )
Je ne me fais pas d’illusion, on ne retrouvera pas la fréquence de nos sorties d’avant. 

Et j’ai peur parfois de finir « enfermée » dans mon monde de maman. Et de ne plus être ouverte au reste. Nous adorons être parents mais en ce moment nous avons aussi envie d’autres choses. Envie de penser à nous, de nous distraire, d’être un peu plus égoïstes, de voyager… J’en ai parfois simplement marre qu’on soit devenus presque exclusivement des parents.
Nourrice, boulot, nourrice, courses, dodo…  Avec en prime un boulot dans lequel je m’occupe des enfants des autres ^^ 

(Elle dit ça alors qu’elle attend son 2 ème enfant…! Elle est mal barrée !)

C’est peut-être justement en pensant à notre 2 ème enfant qu’on prend conscience de tout ça et qu’on se rend compte que ça ne va pas forcément s’arranger (au moins pour les quelques années à venir…). Mais cette fois j’ai organisé un peu mieux les choses, je compte me mettre à temps partiel pour passer une journée/semaine en « mère au foyer » afin de libérer plus de temps sur les weekends. Je pense qu’il va falloir adopter une solide organisation (que je n’ai toujours pas trouvée avec un seul enfant…) mais que c’est réalisable. Je ne désespère pas d’y arriver !

Bref, le temps de grandes réflexions… 

Rassurez-moi, vous avez eu aussi ce genre de pensées? 

(Je tiens à préciser que j’aime ma fille plus que tout, pas besoin d’appeler les services sociaux hein, nous ne l’abandonnerons jamais ^^)

Publicités

20 commentaires sur « Quand la parentalité prend trop de place … »

  1. Il m’arrive des moments d’avoir envie d’avoir du temps rien que pour moi, être tranquille au calme, le poser sereinement avec un bouquin…. faire une sortie où je pense à autre chose que de le raconter aux enfants, leur trouver un souvenir ou un truc à leur ramener…

    J'aime

  2. Ahahah ! Si je m’y retrouve ? J’aurai pu écrire cet article ! (Avec encore moins de sortie ciné…). Avec 2 enfants, c’est pareil ou pire, mais au moins on sait à quoi s’attendre. Et puis ce qui est bien c’est qu’ils grandissent…

    J'aime

  3. Hum … côté films et séries, ça va à peu près, on a toujours préféré les dvd au ciné …
    Par contre, je dessinais et je collectionnais les BDs … mon retard sur certaines série dates de la naissance de FeuFolet, et encore le rythme de sortie s’est ralentit car je ne prends presque plus de nouvelles séries … ‘-_-

    J'aime

  4. Pareil ici, j’ai du mal à suivre les infos, le ciné, c’est la cata absolue et je viens d’apprendre la semaine dernière qui était la chanteuse Sia… Ma fille aussi va avoir 3 ans. Maintenant je comprends enfin ma maman qui en connaît moins sur les années 80 que moi…

    J'aime

  5. Hi hi, je ressens un peu la même chose.

    Quand on tombe sur le journal télé (genre deux fois par an), on a l’impression d’être dans un autre monde. Et même si (je ne sais pas comment vu que je ne regarde pas la télé et que j’écoute pas beaucoup la radio – tiens d’ailleurs faudrait que je tente de débloquer mon auto-radio bloqué depuis un mois) j’arrive à peu près à suivre les chansons du moment, je suis bien incapable de citer le nom d’un seul artiste en vogue (à part les anciens, évidemment). Le cinéma, n’en parlons pas. Bref :p

    Et même si je suis pas maîtresse, travaillant sur un blog qui parle de famille, de bébés, de grossesse, d’éducation, j’ai moi aussi l’impression de baigner dans ce milieu absolument 24h/24, même quand ma fille est chez sa nounou. Et c’est vrai que parfois, je ferais bien une groooooosse pause 😉

    J'aime

    1. C’est vrai que l’univers des blogs mamans n’aide pas trop, même si j’avoue que ça fait un bien fou de ne pas se sentir seule dans notre cas ! Merci pour ton commentaire et bon courage dans la réparation de ton autoradio 😉

      J'aime

  6. Oh oui je ressens exactement la même chose! Mais c’est une période de la vie… Nos enfants vont grandir! Et bien plus vite qu’on ne le crois…! Alors j’essaye de profiter à fond de cette bulle passagère! Sans oublier évidemment de nous libérer du temps pour nous! On se garde nos soirée avec séries et films à la maison! Et parfois on sors grâce à belle maman qui nous garde les enfants! 😉 belle journée

    J'aime

  7. Hello ! Je me reconnais bien ton article. Moi aussi j’ai eu la carte de ciné illimitée… et en 2015, j’ai accouché, et vu un seul film en tout et pour tout. Notre quotidien, c’est sûr, est différent d’avant. Je ne peux pas dire qu’on aie plus de liberté, mais on n’a plus la même spontanéité. Comme tu le dis, tout repose sur l’organisation… et l’envie aussi. Pour être tout à fait honnête j’ai des regrets, comme toi… mais pas si souvent que ça, finalement ! J’ai envie de sortir, mais une soirée toutes les deux semaines m’épuise déjà. J’ai envie de voyager, mais ma fille m’a beaucoup manqué quand on est partis en week-end en amoureux. Bref, notre vie a changé… et nous aussi !
    Je ne sais pas si c’est la réponse que tu attendais, mais en tout cas, je voulais te dire que tu n’es pas seule à chercher comment faire pour tout concilier !

    J'aime

    1. Ton commentaire me rassure bien, on voit les choses de la même façon 🙂 Et c’est vrai que la fatigue n’arrange rien. Il faudra aussi qu’on puisse retrouver notre « pêche » d’avant 🙂

      J'aime

  8. Hum mon dernier ciné: Les Minions en mars dernier à 5…. J’ai gagner!!! 🙂 J’ai le même syndrome pour les info j’étais pas au courant que l’Angleterre sortait de l’EU. Quand à la musique: 1h par jour en amenant les enfants à l’école: larguer aussi Lili…

    J'aime

  9. Je passais par hasard et cette première lecture a percuté de suite !
    Pour expérience personnelle : Nous vivons loin de tout, j’entends par là, loin de « toute famille », donc dès que nous voulons faire quelque chose et bien nous devons nous débrouiller par nous-même.
    Et bien, plus nous avons d’enfant et plus nous nous permettons de sortir ! LE truc de dingue 😉
    Nous avons recommencé à sortir juste après la naissance de bébé2. Initialement car nous avions des billets de théâtre non remboursables. Donc nous nous sommes jetés à l’eau, bébé2 avait seulement 15 jours, alors qu’en 18 mois de bébé1, nous n’avons absolument rien fait en tête à tête !!!
    Nous attendons notre 4ème et sortons quand nous le voulons. Nous avons une babysitter du village, une jeune fille que nous devons changer tous les 2/3 ans **une fois qu’elles ont le bac et partent étudier ailleurs :D**. Tout ce passe très bien.
    D’ailleurs c’est bien plus facile de lui laisser les bichons pour une soirée. Elle n’a pas grand chose à faire, les nourrir et les mettre au lit. Après c’est juste de la présence au cas où il se passerait quelque chose d’improbable 😉

    Je pense que nous sortons plus car la « culpabilité » de laisser ses enfants à quelqu’un d’autre pour « profiter égoïstement » n’existe quasiment plus. Elle est oppressante pour bébé1 car la société le veut ainsi, on aime faire culpabiliser les jeunes parents pour tout et n’importe quoi !
    Au fur et à mesure, on constate que c’est tout le contraire ! Ces moments à deux sont plus qu’important et pas seulement pour le couple en lui-même. Mais également pour l’équilibre de toute la famille ! Les enfants aussi doivent comprendre que nous ne sommes pas que des papas et des mamans.

    Bon courage pour l’arrivée du deuxième petit bouchon et de l’organisation qui va s’imposer 😉

    J'aime

Un petit commentaire à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s