La préparation à l’accouchement : est-ce bien utile ?

WP_20160101_10_04_30_Pro

Lorsque l’on est enceinte, on a le droit à 8 séances de préparation à l’accouchement, remboursées par la Sécurité Sociale. Elles visent à préparer au mieux les mamans (et les papas) à ce moment si important. Elles ne sont en revanche pas obligatoires. Elles se font auprès d’une sage-femme à l’hôpital ou dans un cabinet privé. On les commence au  7 ème mois de grossesse. Il y a des séances théoriques et des séances plus pratiques. 

Il existe différents types de préparation à l’accouchement. Voici les principales :  

  • l’haptonomie : qui permet par le biais du toucher d’entrer en contact avec son bébé, aussi bien pour la maman que le papa
  • l’acupuncture : qui a pour but d’apaiser la maman sur la fin de la grossesse
  • la sophrologie : qui utilise des techniques de relaxation et de pensée positive
  • la fasciathérapie : technique de massage pour apaiser et supprimer les douleurs
  • la méthode Bonapace : grâce à des points d’acupression, le père peut aider la future maman à soulager ses douleurs et à aider le travail le jour J.

La méthode que j’ai choisie pour ma fille
J’avais opté pour la sophrologie chez une sage-femme libérale près de chez moi. Les séances théoriques étaient vraiment intéressantes, car elle nous a détaillé concrètement les étapes de l’accouchement. Nous étions 3 couples et nous pouvions également échanger sur nos craintes, nos attentes. 

Pour les cours plus pratiques, les papas étaient absents. La sage-femme nous recevait sur des gros coussins, musique douce, paroles apaisantes, pensées positives. J’adorais ces moments qui me relaxaient beaucoup, d’ailleurs je m’endormais souvent…!

Est ce que cette méthode m’a aidée le jour J ? 
Pour être honnête, pas vraiment. Je pense que la sophrologie et la relaxation ne s’apprennent pas en 8 séances, c’est plutôt un art de vivre. Lors de mon accouchement, je ne me suis pas du tout servie de ce que j’avais appris, j’ai complètement oublié. De plus, le papa s’est senti très frustré de ne pas pouvoir m’aider à gérer. Il s’est trouvé inutile (ce qui n’était pas le cas…!). 

Et pour cette grossesse ? 
Forte de ma petite expérience, je me suis dit que je ne retenterai pas la sophrologie. Souvent, lors d’un 2ème enfant (ou plus) les mamans zappent la préparation à l’accouchement car elles savent un peu plus ce qui les attend. Mais moi je tenais vraiment à la faire. C’est un moment important je trouve, que je réserve spécialement à mon bébé. Et puis on rencontre d’autres couples dans la même situation que nous et ça fait bien d’échanger ! 

Quelle méthode cette fois? 
Nous souhaitions une méthode qui implique un peu plus le papa. Nous avons choisi la méthode Bonapace, dans un cabinet libéral. C’est UN sage-femme qui nous a reçu et pour le moment, je ne suis pas déçue ! L’approche a l’air super intéressante, le bonhomme est sympa et drôle… Bref je vous raconterai au fur et à mesure ce que donne les séances. 

Et vous les mamans ? Quelle méthode avez-vous choisie ? 

Publicités

8 commentaires sur « La préparation à l’accouchement : est-ce bien utile ? »

  1. A ma fille, j’avais voulu bénéficier des cours.
    Pleine de bonne volonté je m’étais inscrit aux cours généralisés de préparation à l’accouchement en petit groupe de futures mamans et à l’haptonomie.
    Je n’ai pas profité des cours d’haptonomie, la sage femme faisant ces cours s’étant absentée pour un congé maternité.
    Pour les autres cours, j’ai de bons souvenirs du premier cours où la sage femme nous conseillait et aider sur des postures pouvant nous soulager.
    Le deuxième cours m’a complétement traumatisé avec les autres mamans qui se posaient un tas de questions sur comment elles allaient accoucher alors que moi je ne me demandais rien et voulais laisser faire la nature.
    Résultat à cause d’elles, le moment venu, quand on m’a dit « madame il y a urgence vitale pour votre bébé, on vous emmène au bloc pour une césarienne »…. j’ai eu la trouille de ma vie à ressasser toutes leurs réflexions et leurs craintes.
    Pour les autres cours de préparation concrète à l’accouchement et la visite des salles, je n’ai pas eu le temps d’y assister puisque j’ai accouché avant.
    Je me rappelle qu’on a trouvé le moyen de me dire que j’aurai pu y aller alors que la veille je sortais du bloc opératoire avec un bébé prématuré, j’étais bien mieux dans ma chambre.

    A mon fils le contexte étant différent. Etant couchée depuis le troisième mois, ayant vécu une grossesse cauchemardesque jusqu’au 5e mois, je ne me suis pas projetée dans quoi que ce soit.
    J’ai laissé tomber l’idée d’assister au cours vu les compétences des équipes par chez moi.

    J'aime

  2. Tout comme toi j’avais opté pour la sophrologie, et j’avoue que ça faisait surtout beaucoup de bien pendant la grossesse et même au moment d’accoucher dans mon cas. ça m’a appris a bien respirer et accompagner les contractions! Intéressant la méthode Bonapace. Je ne connaissais pas! me réjoui d’en apprendre plus! Belle journée bisous

    J'aime

  3. Je ne connaissais pas du tout la méthode Bonapace, ça m’intéresse que tu nous en parles donc ! Moi j’ai suivi une préparation disons classique. Je ne dirais pas que ça m’a servi à rien car ça a répondu à quelques-unes de mes questions, on a parlé de beaucoup plus de choses que l’accouchement en lui-même. Mais sinon pour le jour J, idem…

    J'aime

  4. Pour ma part je n’aurais pas pu faire sans. par contre j’ai préféré un cours seul avec une sage femme pour pas angoisser des craintes des autres futures maman.

    J'aime

  5. Pour ma 1ère, j’ai fait la préparation classique organisée par l’hôpital, c’était intéressant théoriquement car j’avais tout à apprendre mais ça ne m’a pas servi à grand chose. Par contre, j’ai suivi en plus des séances d’eutonie, et pour le coup ça m’a été très utile pour mes 2 accouchements.
    Pour mon bonhomme, comme toi je voulais avoir du temps pour lui et moi. J’ai fait un cours d’auto-hypnose qui m’a bien servi pendant ma grossesse pour me relaxer. Et j’ai fait plusieurs séances individuelles avec une sage-femme spécialiste de la méthode Bonapace mais au final, elle ne m’a pas tellement parlé de cette méthode. Par contre, ses séances m’ont été bien utiles le jour de mon accouchement.

    J'aime

      1. Oui 🙂 Il y avait du stress le jour j c’est sûr mais aucune complication. Le seul conseil que j’ai reçu a la mater c’est de lâcher prise durant une contraction (j’avais tendance à contracter encore plus…) voilà sinon pour les 3 tout c’est très bien passé. 🙂

        J'aime

Un petit commentaire à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s