Cacher ce ventre que je ne saurais voir…

woman-356141_1280
Et non ce n’est pas moi ^^ 

J’ai très peu de photos de moi lorsque j’étais enceinte. Et j’ai toujours détesté mettre mon bidon en avant. Lorsque je choisissais des vêtements de grossesse, je prenais toujours des tissus souples, fluides, amples… Exit les matières moulantes ou les tee-shirts à gros messages. Pas possible, je ne me sentais vraiment pas à l’aise. 

Pour moi, la grossesse est vraiment quelque chose d’intime. Je n’ai pas envie de l’exposer au monde. C’est un peu mon jardin secret.

On m’a déjà dit « Tu n’assumes pas ta grossesse ». Evidemment que si, je l’assume, cela n’a rien à voir. Mais je n’ai pas besoin d’en faire une histoire publique, c’est mon histoire et celle du chéri, c’est tout.

J’ai aussi entendu : « Tu devrais en être fière! ». Personnellement, je ne trouve pas qu’il y ait une fierté particulière à être enceinte. Je suis fière de ma fille, de mon ami, de ma famille, de moi (euh… très rarement) mais être fière d’être enceinte pas particulièrement. Il faudra qu’on m’explique le concept…

On a voulu me toucher le ventre aussi. Parfois on me l’a demandé, et d’autres fois on s’est carrément permis de le faire, sans demander l’autorisation. Comme s’il appartenait à tout le monde ! Non, je suis désolée, ce ventre abrite peut-être la vie, mais c’est le mien. Bon, bien sûr je l’ai quand même fait toucher au chéri, la famille proche, le gynéco, la sage-femme… 🙂 

Et cette fois-ci, à 4 mois et demi de grossesse, beaucoup de personnes ne sont pas encore au courant de ma grossesse. Je ne mets pas mon ventre en avant, je porte des tenues assez amples dans lesquelles je me sens bien (en tout cas le mieux possible).

 
Et ça ne m’empêche pas d’aimer déjà ce ptit bout de chou que je couve, de sentir ses petits coups discrets. Et de rêver au moment où je le tiendrai dans mes bras … ❤

Conseils pour bien se gâcher la grossesse !

angoisse-grossesse
Dessin tiré du site jeveux1bebe.com

La grossesse est une période vraiment spéciale dans une vie. A la fois courte et longue, elle est très riche en émotions (enfin pour moi en tout cas…)

Je vous donne en vrac quelques conseils pour vous gâcher toute seule une grossesse.
Bien sûr j’en ai testé pas mal … Hum hum… 

Conseil N°1 : Regarder les forums internet

Une petite angoisse ? Une douleur bizarre ? Un résultat d’analyse pas clair ? Hop… Direction les forums internet. Et là, tout est très rapide ! D’une simple angoisse, on arrive rapidement à la psychose. Après des heures de recherche (durant lesquelles le chéri nous hurle d’éteindre l’ordi…), on finit par débrancher, pleurer comme une madeleine et penser au pire. Un des meilleurs moyens de gâcher des moments heureux.

Conseil N°2: Ecouter les histoires des gens

On a tous un proche qui adore nous raconter des histoires de grossesse glauques et terrifiantes. Et qui se plait à nous les détailler quand on est enceinte. On les écoute, on prend peur, et on part pleurer. Encore une excellente technique pour vivre mal sa grossesse. 

Conseil N°3 : Se protéger de tout, tout le temps

On se met à manger bio, utiliser uniquement des produits naturels (de peur que nos cookies industriels préférés fassent du mal à bébé…). On se nettoie les mains 400 fois par jour, on ne prend plus les transports en commun… D’ailleurs on arrête même de sortir de chez soi car il faut le protéger ce petit! Et là, les 9 mois sont trèèèèès longs ! 

Conseil N°4 : On planifie, on planifie !

On se prépare à tout ! L’accouchement sera comme ci, on l’habillera comme ça, on le fera dormir avec nous (ou surtout pas! Il aura sa chambre à lui!). Bref on prépare tout le programme à l’avance… Sans connaître notre bébé finalement, ni ses besoins! Et on se rend compte après que rien ne marche comme on s’y attendait … Déceptions garanties ! 

Conseil N°5 : Focaliser sur son poids

Olala, la balance est devenue notre pire ennemie. Mais on lutte sans cesse pour avoir le contrôle de notre nouveau corps. Et puis la voisine, qui a pris 5 kilos pendant sa grossesse et en a perdu 10 après la naissance… On veut être pareil qu’elle ! Alors on s’impose un combat dans lequel on part déjà perdante. Et on perd de vue ce qu’est une grossesse au final… Pas une simple prise de poids mais la fabrication de notre futur bébé… 

Conseil N°6 : Marche ou crève ! 

Et là je m’adresse particulièrement à moi-même… Continuer à faire tout comme avant, porter des trucs lourds, rester debout toute la journée, ne pas penser à boire, ne jamais se poser… J’ai du mal à me dire que je dois « me ménager ». Je ne veux pas être différente d’avant. Alors je continue et puis parfois en fin de journée, ça me tire de partout, je suis crevée et là je culpabilise ! Mon expression fétiche « la grossesse n’est pas une maladie »…  que je dois apprendre à nuancer « …mais elle mérite de prendre soin de soi quand même ». 

Voilà ! Vous avez mes conseils pour bien vous gâcher votre grossesse ! 

En espérant que vous ne les appliquerez … pas

A très vite 🙂

 

 

S’investir dans une seconde grossesse

pregnant-690735_1280.jpg

Comme je vous l’ai annoncé dans mon dernier article, nous attendons notre 2ème enfant. 🙂

J’ai eu la chance, comme pour ma puce, de tomber enceinte très vite. L’idée a germé il y a quelques mois. Nous travaillons en CDI tous les deux, nous avons notre maison (par contre il va falloir aménager l’étage!), notre fille a bientôt 3 ans. Les conditions étaient donc réunies pour se lancer dans la grande aventure !

Ma dernière grossesse n’est pas si ancienne, mais je me rends compte que j’ai oublié pas mal de choses ! Notamment ce que je ressentais vraiment au début. Je me souviens avoir été plongée dans un grand brouillard, une tempête d’émotions…

Et cette fois-ci, c’est très différent. J’ai fait le test, l’ai montré au chéri. Contents tous les deux mais beaucoup moins dans l’euphorie que pour la puce. J’ai pris mes rendez-vous, je me souviens bien de la marche à suivre « médicale »: Les prises de sang, les visites mensuelles chez le docteur, puis l’échographie du 1er trimestre.

Cette échographie nous a permis de vraiment réaliser que nous attentions un bébé. C’est fou de le voir, en vrai, bouger devant nos yeux… Et se dire que oui, il est bien là !

J’ai beaucoup moins de temps que pour ma 1ère grossesse. Je vis à 100 à l’heure entre le boulot, les travaux, ma fille, mon couple… Et j’ai l’impression de moins m’investir cette fois. Je lui parle beaucoup moins, alors que je le faisais tout le temps pour la puce. A la fois, j’ai également très peu de temps toute seule au calme.

On m’a dit que c’était normal. Qu’au 3ème enfant, ce serait pire (mais je pense qu’on s’arrêtera à 2 ^^). Je sais que je vais l’aimer autant que ma fille. J’en suis sûre. Mais je sais aussi qu’il aura moins de temps uniquement avec moi et son papa. Ça, c’est le privilège des aînés ou des enfants uniques.

J’ai eu le rendez-vous prénatal avec un sage-femme (oui oui un homme!) du 4ème mois. Nous y sommes allés avec le chéri et on a discuté ensemble. Le sage-femme a été génial, il nous a fait parler. On a projeté la suite de la grossesse, la naissance, la rencontre avec la grande sœur… On a évoqué nos souhaits, nos envies, nos craintes.  Et en sortant, j’étais contente.

Contente d’avoir pris cette heure pour moi, pour le chéri, et surtout pour notre bébé … ❤

 

Et vous qui avez plusieurs enfants ? Avez-vous ressenti vos grossesses différemment?