Sa fête des 3 ans [thème : Ferme]

Hier, ma fille a eu 3 ans (comment ça, déjà ? Oui oui…sniff). Comme chaque année, nous avons réuni notre famille proche (grands-parents, oncles et tantes, cousines) pour un repas tous ensemble à la maison.

Je lui ai demandé ce qu’elle aimerait comme décoration d’anniversaire. Elle m’a tout de suite dit qu’elle voulait des animaux. Et plus précisément les animaux de la ferme (elle adooore toutes les bestioles…ce n’est pas de moi qu’elle tient ça! ^^). 

N’étant pas très habile de mes deux mains ni très créative, j’ai commencé à chercher des petites idées, sans grand succès. C’est alors que Julie, créatrice du site Petit Trognons est venue me proposer son aide (que dis-je… me sauver !). Je ne connaissais pas du tout son site. Je vous explique le concept en quelques mots. 

Petits trognons propose des kits anniversaire sur des thèmes différents. Sur le site on peut choisir parmi les thèmes princesse, bonbons, forêt, dinosaures, océan, cirque, sorciers, agents secrets… mais elle peut aussi créer des thèmes personnalisés en fonction du souhait des parents ou de l’enfant ainsi que de son âge. C’est ce qui s’est produit pour nous. Je lui ai expliqué ce que ma fille voulait et elle m’a crée plein de décorations à imprimer et à construire chez moi. J’ai tout reçu en format Pdf, je suis allée faire imprimer l’ensemble sur papier épais dans un magasin de copies et j’ai remonté mes manches. 

Je rassure les mamans pas douées comme moi, ça a été hyper simple! Julie avait crée une notice explicative pas à pas , il m’a suffi de la suivre. Elle propose également dans le fichier notice des idées recettes, des jeux à faire faire aux enfants… Je n’ai pas tout testé car il n’y avait que des adultes mais je les garde en tête pour l’année prochaine quand on invitera les copains qu’elle se sera fait à l’école !

Je vous montre les photos sans plus attendre. (J’ai masqué le prénom de ma fille).

Voici le matériel fabriqué. 

Et voici l’ensemble en action le jour J 🙂

 

Elle était ravie (surtout que j’ai tout installé le soir tard et je ne vous raconte pas la tête qu’elle a faite au réveil). Sans l’aide de Julie, j’aurais eu du mal à créer une ambiance aussi sympa et proche de ce que ma puce voulait. 

Bref, je vous recommande chaudement ce site!

Pour ce qui est des cadeaux des 3 ans, je vous en reparle très bientôt dans un nouvel article 🙂

6tag-184827311-1291313886159310550_184827311.jpg

Publicités

L’envie de devenir grande et de rester petite à la fois…

WP_20160529_11_56_55_Pro

Autour des 2-3 ans, les enfants progressent énormément en autonomie. Ma fille est dans cette période du « je veux faire toute seule ». Elle ne veut pas qu’on l’aide sur certaines choses (notamment ce qu’elle ne réussit pas à faire seule… Et là, il faut être trèèès patient!).

Elle veut s’habiller seule, ranger les courses seule, arroser les plantes seule, casser les œufs quand on cuisine seule (et qui est-ce qui repêche les coquilles…? Hum).

Elle n’a pas peur de s’éloigner de nous quand on sort à l’extérieur, elle peut partir avec n’importe quel inconnu… Elle se montre très (trop) indépendante !

Depuis quelques temps, j’ai comme le sentiment qu’elle régresse sur certaines choses. Par exemple mettre ses chaussures, faire des puzzles simples, regarder des livres seule, dessiner… Elle veut que nous l’aidions, que nous soyons avec elle. Alors que finalement elle n’a pas besoin de nous sur ces choses-là.

Je pense qu’elle est partagée entre l’envie de grandir et celle de rester petite pour continuer à avoir la présence et l’aide de ses parents

Ce n’est pas toujours évident à suivre car elle peut passer de l’un à l’autre très vite !
– Je mets mes chaussures toute seule !
– D’accord.
– NON MAMAN, tu m’aides !!!

Je la sens dans un entre-deux qui je pense est normal et que j’ai remarqué également chez mes petits élèves. 

Nous essayons de l’accompagner et l’aider tout en la poussant à l’autonomie sur des choses dont elle est capable (pas toujours simple, quand elle commence à faire une crise !). 

Dans ces paroles aussi, on voit qu’elle est parfois un peu perdue :

  • Maman, attends-moi ! Ne m’oublie pas ! 
  • Maman, j’ai pas besoin de toi, je pars toute seule!
  • Je suis trop petite pour faire, tu dois m’aider …
  • Non ! Ne m’aide pas !
  • Je suis grande moi ! 
  • Je suis encore un peu un bébé…

C’est un peu la surprise tous les jours, difficile d’anticiper les choses. Alors on s’arme de patience, on la laisse un peu criser quand elle abuse. On fait partie des parents qui prônent l’éducation positive. Mais comme on est humain, certains jours, on crie et on s’énerve, même si on évite au maximum. 

Certaines journées sont très faciles alors que d’autres sont épuisantes. Heureusement qu’elle fait encore de grosses siestes et de bonnes nuits, car parfois on en sort complètement cuits ! 

Je serais curieuse d’avoir vos témoignages, vos expériences concernant le sujet. 

Avez-vous vécu cela avec votre/vos enfant(s) ?

 

Pssstt … !

secret.jpg

Vous suivez nos péripéties depuis un an, mes aventures de maman débutante, les progrès de la puce, mon quotidien de maîtresse d’école… 

Je vous raconte les moments chouettes mais ne vous ai jamais caché les moins bons. 

J’aime partager tout ça avec vous, j’aime vous dire les choses telles qu’elles sont.

Et j’ai un petit secret à vous avouer … 
Le voilà !

WP_20160518_20_43_21_Pro.jpg

Vous m’avez reconnue ? 
Et dans mon ventre, vous l’avez reconnu ? 

Et oui ! Un petit bout de chou est en « construction » 🙂
Pour l’instant il ne fait qu’une quinzaine de centimètres et ne remue que timidement dans mon ventre, mais il devrait pointer le bout de son nez d’ici fin octobre.

Nous sommes ravis, la puce aussi. Elle a décidé qu’il s’appellerait « Titi » 🙂

Comme je ne suis pas ce genre de future maman à s’épanouir « sereinement » pendant la période de grossesse, vous n’aurez peut-être pas de bilan mensuel de mon poids,  ni de la taille de mon bidon ou des mes résultats de prise de sang… Mais ce qui est sûr, c’est que vous aurez mes ressentis, mes angoisses, mes envies, mes joies… Car c’est ça que j’aime le plus partager avec vous ! 

A très vite ! 

 

S’organiser quand on doit faire garder son enfant…

children-1217246_1280.jpg

Ma fille est chez une nourrice depuis ses 2 mois et demi. Bien que les débuts furent difficiles (pour moi plus que pour elle), avec du recul, je me dis que je suis contente. Evidemment, j’aurais aimé la garder plus longtemps avec moi, mais je ne pouvais pas faire autrement, je devais reprendre le travail. 

Maintenant, à 2 ans et demi, c’est un peu sa deuxième maison. Elle s’y sent bien, joue avec d’autres enfants, mais profite tout de même de moments privilégiés avec sa nourrice qui prend du temps avec elle

De plus, c’est un système très pratique pour moi et son papa. La nourrice est très souple dans les horaires, et toujours prête à garder ma puce plus tard le soir si besoin (et même quand je la préviens au dernier moment). J’en profite parfois pour caler des RDV après le boulot (médecin, banque, coiffeur, réunions avec des parents…) et je viens la chercher un peu plus tard. 

J’ai aussi l’aide de ma maman qui la garde dans les cas où je ne peux pas faire autrement (par exemple le weekend dernier, nous avions un enterrement de vie de garçon rafting/football à 5h de chez nous… Impossible de l’amener!). Elle était ravie d’aller chez sa mamé et nous nous étions sereins de la laisser avec elle. Elle habite à 15 min de chez moi, c’est une vraie chance pour nous.

Et puis, pour le reste, je l’ai habituée à aller partout avec moi (faire les courses, du shopping, des balades, aller voir les amis, la famille, faire de longs trajets en voiture…) On l’emmène aussi au restaurant (là, ça n’a pas toujours été facile entre ses 1 an et demi et ses 2 ans mais maintenant ça va mieux). 

Et les vacances ? Nous l’amenons toujours avec nous. Je rêve d’un weekend en amoureux avec le chéri mais pour ce qui est des vacances, je n’envisage pas de ne pas l’amener avec nous. Une semaine sans elle, je crois que ce serait trop dur. Elle adore découvrir des endroits nouveaux et nous adorons la voir si contente. Bref, de bonnes vacances, ce sont des vacances avec elle et je ne l’envisage pas autrement (enfin pour le moment en tout cas, ça a le temps de changer 😉 ) 

Je sais qu’avec la rentrée septembre, ce bel équilibre va être un peu remis en question. Mais on en trouvera un autre ! 

Et vous ? Comment gérez-vous les moments où vous devez faire garder vos enfants? 

Ces dessins animés « éducatifs » qui ne nous aident pas!

trotro.jpg

Ma puce adore les dessins animés. Ses préférés sont T’Choupi, Petit Ours Brun et Trotro

Elle les regarde le matin et parfois un peu le soir aussi. On limite la durée (quelques épisodes courts par jour) mais j’avoue que je ne suis pas toujours à côté d’elle dans ces moments-là. 

Je trouvais ces petits dessins animés mignons, gentils, plein de bonnes intentions. 

Ma puce s’identifie beaucoup aux petits personnages, qui sont de son âge et ont une vie un peu similaire à la sienne. 

Or, depuis quelques temps, nous nous sommes rendus compte qu’elle avait un peu changé dans ses réactions et son vocabulaire. 

Je vous donne un exemple:

Nous étions à la mer, il y a quelques jours, elle jouait dans le sable. On lui avait acheté un ballon pour y jouer ensemble. Et nous n’avons JAMAIS pu y jouer sur la plage.
 » Non maman, c’est INTERDIT de jouer au ballon! » 
« Non papa, tu vas TOUT CASSER avec le ballon! »
« Non non non, on n’a PAS LE DROIT de se salir! »

Et c’est un peu ça pour tout en ce moment. Elle se montre plus autoritaire, rigide. Elle nous met des interdits et des droits partout. Alors que nous ne sommes pas des parents très durs ou autoritaires. Je ne lui interdis jamais de se salir ou de jouer avec ses jeux. Ça ne vient pas de moi et encore moins de son père. 

Et puis un soir, elle m’a demandé Trotro. Je lui ai mis un épisode et je suis restée avec elle pour le regarder, pour une fois. Et là, j’ai vu Trotro avec son ballon dans la maison et sa maman qui lui disait: 
« Non Trotro, tu N’AS PAS LE DROIT de jouer dans la maison avec ton ballon! »
« Non Trotro, c’est INTERDIT.« 
«  ATTENTION Trotro, tu vas te salir! »

Bref, j’ai compris. A force de regarder ces dessins animés « éducatifs », ma fille est devenue pleine de principes, de règles qu’elle s’impose et qu’elle nous impose. J’imagine qu’elle reproduit ce qu’elle voit et que ça ne va pas durer. Mais au quotidien, je vous assure que ce n’est pas facile de voir sa fille s’empêcher de jouer au ballon car elle a décrété toute seule que c’était mal et interdit. 

On passe notre temps à lui dire qu’elle a le droit, que ce sont à nous ses parents de lui dire quand elle dépasse les limites. Qu’elle peut expérimenter, tester. Qu’on ne la grondera pas pour une tenue salie, ou du bazar dans la maison. 

Et puis on a décidé de varier un peu ses dessins animés. D’ailleurs si vous avez des idées de petits programmes sympas adaptés aux petits sans discours moralisateurs à la fin, je suis preneuse ! 

Et vous, avez-vous observé des changements de comportement de vos enfants à cause des dessins animés?